Le Parti Québécois prend acte de la décision de Québec solidaire
lundi 22 mai, 2017
Facebook
Twitter

Montréal – La députée de Joliette et chargée de mission pour les relations avec la société civile, la participation citoyenne et la convergence, Véronique Hivon, prend acte de la décision des membres de Québec solidaire (QS) de fermer la porte à l’ouverture de discussions au sujet de la conclusion d’une entente en vue des prochaines élections générales.


EN BREF

  • Le Parti Québécois respecte la décision de Québec solidaire.

  • Ce n’est pas la décision que nous espérions, mais nous sommes fiers d’avoir tendu la main et d’avoir osé essayer de faire de la politique hors des sentiers battus.

  • Le Parti Québécois tourne maintenant la page et est en marche vers son congrès national, en septembre, et les élections, en 2018.

Véronique Hivon salue le processus démocratique qui a été mené. « Ce n’est pas la décision que nous espérions. Nous sommes déçus surtout pour les Québécois et les Québécoises, pour les indépendantistes et les progressistes qui nous demandent avec insistance de travailler ensemble, de s’élever au-dessus de la partisanerie traditionnelle, de nos égos politiques de partis, pour le bien commun, pour offrir l’espoir que les choses peuvent se faire autrement en politique », a-t-elle déclaré.

« Mais, au-delà de la déception, je suis fière que nous ayons osé, eu l’audace, au Parti Québécois, de tendre la main, d’essayer, de proposer autre chose, de viser l’addition des forces plutôt que la division. Nous avons risqué et ce risque valait le coup, car cela aurait pu complètement changer notre approche de la politique. Nous savions très bien qu’une entreprise aussi ambitieuse et se situant aussi loin des sentiers battus était exigeante, mais nous avons osé! », a ajouté la députée.

Le Parti Québécois est désormais la seule force politique qui peut empêcher la réélection d’un gouvernement fédéraliste de droite. Nous sommes déterminés et confiants d’y arriver, forts de nos 90 000 membres, de nos idées et de nos idéaux, ceux de porter le projet d’un Québec plus libre, plus vert, plus juste et plus fort pour toutes les Québécoises et tous les Québécois.

Il appartient désormais à Québec solidaire d’expliquer son choix à la population, qui souhaite ardemment que les progressistes et souverainistes travaillent de concert afin de mettre fin au régime d’austérité des libéraux. « Pour notre part, nous savons où nous allons. Nous poursuivrons le travail avec enthousiasme, détermination et confiance », a conclu Mme Hivon.