Gabrielle Lemieux sera la 4e présidente du conseil exécutif national du Parti Québécois
mardi 15 août, 2017
Facebook
Twitter

C’est le 9 août dernier qu’a pris fin la période de dépôt des candidatures au conseil exécutif national du Parti Québécois. La présidence d’élection a par la suite rendu publique la liste des candidats et a constaté qu’il n’y avait qu’une seule candidature pour la présidence. Gabrielle Lemieux sera donc élue sans opposition comme présidente du Parti Québécois lors du congrès des 8, 9 et 10 septembre.

Mme Lemieux est détentrice d’une maîtrise en administration publique et fait carrière en évaluation de programme dans le domaine de la santé. Son implication au Parti Québécois remonte à 2005 et elle a successivement occupé les fonctions de présidente de la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne, conseillère à l’exécutif national et candidate pour le Parti Québécois dans la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne en 2015. « Le Parti Québécois se dotera en septembre d’un nouveau programme qui répondra aux aspirations des Québécoises et des Québécois. Dès maintenant et jusqu’aux élections, nous devons mettre de l’avant ces propositions et les bonifier sur la base d’un dialogue constant avec la population. Cela permettra de définir clairement l’offre politique du Parti Québécois. Je suis convaincue que notre formation politique saura rallier les électeurs en proposant un nouveau gouvernement fier de la nation et de l’État québécois » a déclaré la présidente désignée, Gabrielle Lemieux.

Gabrielle Lemieux succèdera donc à Raymond Archambault, dont le mandat débuté en 2011 prendra fin lors du congrès de septembre. « C’est avec beaucoup fierté que je passerai le flambeau à une jeune femme talentueuse qui représente bien la relève au Parti Québécois. D’ici là, nous allons doter le Parti Québécois d’un programme renouvelé et moderne, axé sur les réalités des Québécoises et des Québécois. Le congrès de septembre sera un moment important pour faire connaître à la population la vision qu’a le Parti Québécois pour l’avenir de notre nation » a conclu le président du Parti Québécois, Raymond Archambault.