Encadrement du cannabis - Sylvain Pagé et Harold LeBel participent aux consultations publiques
mardi 22 août, 2017
Facebook
Twitter

Québec, le 22 août 2017 – Le porte‑parole de l’opposition officielle en matière de saines habitudes de vie, Sylvain Pagé, ainsi que le député de Rimouski et porte-parole en matière d’emploi et de solidarité sociale, Harold LeBel, sont présents aux consultations publiques sur l’encadrement du cannabis au Québec se tenant aujourd’hui même à Rimouski.


EN BREF

  *   La prévention, notamment auprès des jeunes, doit demeurer l’un des enjeux prioritaires de ce débat.
  *   L’opposition officielle saisit l’importance de ces consultations, et maintient qu’elles devraient être élargies.


Pour eux, il est essentiel que les enjeux de santé publique et de prévention soient au cœur de la démarche. « Les choix qui seront faits au cours des prochains mois auront des conséquences importantes sur la population du Québec, et ce, pour plusieurs décennies. Le sujet dont il est question et ses effets sur la santé publique, notamment en ce qui concerne les jeunes, commandent que nous soyons attentifs, clairvoyants et rigoureux. L’intérêt public guidera nos interventions. Je sais qu'un bon nombre de Québécois et de Québécoises sont inquiets. Je serai présent pour les écouter et échanger avec eux à chacune des sept consultations », a d’emblée déclaré Sylvain Pagé.

« Nous avons offert notre collaboration au gouvernement; nous participerons de bonne foi à la totalité de ces consultations. Cela dit, nous considérons toujours que l’exercice devrait être tenu partout au Québec, et de façon transpartisane. Tous les Québécois et toutes les Québécoises ont le droit de s’exprimer », a pour sa part insisté Harold LeBel.

« Nous serons particulièrement attentifs à l’enjeu de la distribution. Le Parti Québécois est d’avis que tous les profits de la vente du cannabis devraient servir à la prévention et à la réhabilitation », a conclu Sylvain Pagé.