Élection partielle dans Louis-Hébert - Normand Beauregard sera candidat à l’investiture du Parti Québécois
lundi 28 août, 2017
Facebook
Twitter

Québec – Le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, ainsi que la députée de Taschereau et porte‑parole responsable de la région de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, ont accompagné Normand Beauregard lors de l’annonce de sa candidature à l’investiture du Parti Québécois en vue de l’élection partielle à venir dans Louis‑Hébert. L’assemblée d’investiture aura lieu le 20 septembre prochain à Saint‑Augustin‑de‑Desmaures.

« Normand Beauregard habite depuis 30 ans dans la circonscription de Louis-Hébert. Il a consacré sa vie à l’environnement et au développement durable; cela fait de lui le candidat idéal contre ceux, pro-pipeline, du PLQ et de la CAQ. En effet, ici, dans Louis-Hébert, le Parti libéral et la CAQ, c’est du pareil au même. Le candidat du PLQ a été approché par François Legault, et les deux partis sont en faveur d’Énergie Est, qui passerait ici même, au cœur de la circonscription. Les gens d’ici ont le choix : ils peuvent appuyer Normand Beauregard, qui est contre Énergie Est et en faveur d’un développement durable, ou les partis fédéralistes, qui sont pour le pipeline », a déclaré Jean‑François Lisée.

Normand Beauregard a œuvré pendant près de 20 ans dans la fonction publique québécoise, notamment à titre de coordonnateur de la politique énergétique du Québec. Son expérience dans l’appareil de l’État québécois se conjugue à une connaissance de la circonscription qu’il saura utiliser au profit des citoyennes et des citoyens de Louis-Hébert. « En choisissant le Parti Québécois, la population de Louis-Hébert peut envoyer un message fort au gouvernement libéral. En appuyant ma candidature, les électeurs choisissent le développement intelligent de notre réseau de transport, le développement durable pour notre territoire, nos berges, et le rayonnement de notre économie », a-t‑il déclaré.

La campagne électorale à venir sera l’occasion, pour le Parti Québécois, de faire valoir ses priorités pour Louis‑Hébert. Toutes les thématiques significatives – dont l’identité québécoise, les services publics, la protection du territoire ou encore l’amélioration du réseau de transport – seront abordées. « Nous l’avons vu récemment : les enjeux de la défense de l’identité québécoise, de la laïcité et de la langue française continuent de préoccuper les Québécois. Alors que les libéraux refusent obstinément d’en débattre sereinement, les caquistes, eux, proposent des solutions simplistes. L’approche du Parti Québécois est celle qui reflète le mieux la volonté des Québécoises et des Québécois, et nous allons porter cette voix lors de l’élection partielle », a ajouté Jean‑François Lisée.

Agnès Maltais est elle aussi très enthousiaste quant à cette candidature. « Un joueur d’équipe comme Normand, qui, en plus, connaît bien les rouages de l’État et a toujours été proche de sa communauté, c’est un atout certain. Non seulement pour les gens de Louis-Hébert, mais aussi pour toute la région de la Capitale‑Nationale. Toute l’équipe du Parti Québécois sera à ses côtés pour l’appuyer et rencontrer les électrices et les électeurs de la circonscription au cours des prochaines semaines », a‑t‑elle conclu.

Pour plus d’information sur Normand Beauregard, visitez le normandbeauregard.org.