Bilan de session - Une équipe solide, et des gains concrets pour les Québécois
vendredi 16 juin, 2017
Facebook
Twitter

Québec – Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, accompagné de son équipe, a présenté le bilan de la dernière session parlementaire. 

« Le Parti Québécois a travaillé très fort afin de réaliser des gains concrets pour la population, et pour proposer des solutions aux problèmes que vivent les citoyens. Le travail des députés est impressionnant, tout comme la longue liste de nos réalisations! La seule option valable pour remplacer le gouvernement libéral actuel, c’est notre équipe! Nous sommes fiers d’avoir été sur le terrain, proches des gens et de leurs préoccupations. Le PLQ et la CAQ sont les partis de l’austérité permanente; nous sommes les seuls à présenter un autre plan, celui de la réussite pour le Québec! », a indiqué d’emblée Jean-François Lisée.

EN BREF

  • Nous sommes fiers d’avoir été sur le terrain, proches du monde, au cours de cette session;
  • L’opposition officielle a fait des gains importants pour les Québécois : aide alimentaire dans les écoles, taxe foncière agricole, crédit d’impôt pour les aînés, et bien d’autres;
  • Le PLQ et la CAQ, c’est du pareil au même; ils prônent l’austérité. Nous, nous avons démontré aux Québécois, au cours de cette session, que nous avons le meilleur plan pour l’amélioration de la qualité de vie des familles, des services publics et de la performance économique du Québec. 

Des gains pour les Québécois

« Grâce au travail d’André Villeneuve et de l’équipe, la hausse des taxes foncières agricoles a été annulée, protégeant ainsi 80 % des agriculteurs qui étaient menacés. Avec Harold LeBel, nous avons réussi à protéger le crédit d’impôt de 500 $ par année pour les aînés, ce qui représente 77 M$. Grâce au travail de Catherine Fournier, nous avons convaincu le gouvernement de faire marche arrière sur la publication des indices d’augmentation de loyer. En éducation, avec Alexandre Cloutier, nous avons travaillé pour redonner une aide alimentaire aux élèves qui l’avaient perdue, et nous avons poussé le ministre à agir dans le dossier des notes gonflées. En justice, en lien avec l’arrêt Jordan, Véronique Hivon a été la première à proposer l’utilisation de la clause dérogatoire; c’est aussi elle qui a insisté pour que la ministre réinvestisse enfin des ressources dans notre système judiciaire », a énuméré Jean‑François Lisée. 

Un plan pour les Québécois

« Si les Québécois veulent savoir à quoi ressemblera un gouvernement du Parti Québécois, ils peuvent regarder les propositions que nous avons faites et les initiatives que nous mettons en avant. Par exemple : l’équipe Priorité PME, composée de trois députés ayant été entrepreneurs, Alain Therrien, Mireille Jean et Martin Ouellet. Ils ont rencontré des dizaines d’entreprises et d’organisations dans tous les secteurs d’activité, partout sur le territoire. Leur travail mènera à une politique d’allégement réglementaire innovante qui stimulera la prospérité dans toutes nos régions. Par ailleurs, depuis le début de cette année, j’ai personnellement entamé une tournée des chambres de commerce à Montréal, à Québec et dans nos régions. Partout, j’ai constaté le grand intérêt de nos entrepreneurs pour un nationalisme économique moderne, robuste et ouvert. C’est ce que nous proposons! », a poursuivi le chef de l’opposition officielle.

« Avec Nicolas Marceau, nous avons montré à Philippe Couillard comment il pourrait donner du répit aux familles, qui doivent encaisser des hausses de tarifs totalisant 1100 $ depuis l’arrivée de son gouvernement. Avec Carole Poirier, nous avons proposé 20 mesures concrètes pour favoriser immédiatement l’intégration en emploi des Québécois issus des communautés culturelles. L’équipe Solidarité en action, formée des députés Catherine Fournier, Harold LeBel et Dave Turcotte, ira sur le terrain, auprès des organismes communautaires, afin que nous puissions proposer de réelles pistes de solution à la pauvreté. Diane Lamarre a présenté le projet de loi sur le droit à l’oubli, interdisant aux compagnies d’assurance d’exercer une discrimination envers les survivants du cancer. Puis, avec Maka Kotto, nous avons proposé un projet de loi pour renforcer le français comme langue du travail », a de son côté indiqué le leader parlementaire de l’opposition officielle, Pascal Bérubé.

« L’équipe du Parti Québécois est solide, et nos gains sont concrets. Nous allons continuer d’être sur le terrain, d’aller à la rencontre des Québécois, pour présenter ce qui deviendra le gouvernement du Québec en octobre 2018 : un gouvernement compétent, progressiste, pragmatique et honnête, pour toutes les Québécoises et tous les Québécois », a conclu Jean-François Lisée.