Accord Canada-UE - Libéraux et caquistes abandonnent les fromagers du Québec
mercredi 14 juin, 2017
Facebook
Twitter

Québec – À la suite du vote sur l’approbation de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne (UE), le chef de l’opposition officielle, Jean‑François Lisée, le porte-parole en matière d’agriculture et d’alimentation, André Villeneuve, et le porte-parole en matière de relations internationales, Stéphane Bergeron, ont dénoncé libéraux et caquistes, c’est-à-dire le PLCAQ, pour leur abandon des producteurs et des fromagers québécois.

EN BREF 

  • L’opposition officielle déplore que les libéraux et les caquistes aient abandonné les producteurs québécois.
  • Nous demandions au gouvernement libéral d’attendre six mois avant d’approuver officiellement l’AECG, le temps, pour le fédéral et nos fromagers, de négocier la compensation promise; il a refusé.
  • Le PLQ et la CAQ ont signé un chèque en blanc à Ottawa, et ce sont nos producteurs qui en paieront le prix.

« Dans l’ensemble, l’AECG sera bénéfique pour nos PME exportatrices et toute notre économie, il n’y a aucun doute là-dessus. Cependant, avant de l’approuver officiellement, le Québec se devait d’attendre de connaître les détails du programme de compensation pour les fromagers. Le fédéral avait d’ailleurs accepté le principe. Mais il n’a rencontré aucune résistance de la part du PLQ et de la CAQ, qui ont dit oui sans connaître le programme, sans aucune condition. Le PLCAQ a décidé de signer un chèque en blanc à Ottawa, aux dépens de nos producteurs. Il a lâchement laissé tomber le rapport de force face au fédéral que le gouvernement du Parti Québécois avait établi », a déploré Jean‑François Lisée.

« Lorsque le gouvernement fédéral a décidé de sacrifier notre industrie laitière en échange du bœuf de l’Ouest canadien, notre gouvernement avait exigé et obtenu l’assurance formelle que les fromagers québécois allaient recevoir une pleine compensation d’Ottawa. Or, le gouvernement libéral vient de donner son acceptation, alors que la compensation promet d’être insuffisante et qu’en plus, on n’en connaît même pas les détails », a ajouté André Villeneuve. 

« Je dénonce le rejet, par les libéraux et les caquistes, de ma motion de report. Nous aurions pu, ainsi, donner le temps au gouvernement fédéral de remplir son engagement en totalité. L’évaluation des impacts pour notre industrie laitière, notre industrie fromagère est de l’ordre de 1,5 G$, et les indemnisations proposées sont loin du compte. Le gouvernement libéral et les députés de la CAQ ont sciemment abandonné nos producteurs, il n’y a rien à ajouter », a conclu Stéphane Bergeron.