Communiqué 
-  21 février 2013

Travaux parlementaires sur Gentilly-2 : déclaration conjointe de la députée de Champlain et du député de Saint-Maurice sur l'état des travaux

Québec – Vous trouverez ci-joint une déclaration conjointe lue ce matin par la députée de Champlain, madame Noëlla Champagne, et le député de Saint-Maurice, monsieur Luc Trudel, concernant l’impossibilité pour les députés ministériels de poursuivre les travaux dans le cadre du mandat d’étude des impacts reliés au déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 et du plan de diversification économique pour les secteurs du Centre-du-Québec et de la Maurice, lors de la séance de travail de la Commission de l’agriculture, des pêcheries et des ressources naturelles (CAPERN).

Aux membres de la commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN)

« Considérant que la commission parlementaire tenue les 29 et 30 janvier derniers sur l’étude des impacts reliés au déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 et du plan de diversification économique pour les secteurs du Centre-du-Québec et de la Mauricie a permis aux différents intervenants de s’exprimer librement;

« Considérant que les échanges parfois costauds ont tout de même permis à la ministre des Ressources naturelles et au gouvernement du Québec de bien saisir les impacts liés à un tel déclassement;

« Considérant qu’un rapport rédigé par des parlementaires de formations politiques différentes semble de toute évidence voué à une profonde mésentente;

« Considérant que la séance de travail du 20 février, a démontré hors de tout doute l’incompatibilité de compréhension sur le fonds des choses;

« Considérant qu'une agressivité et des propos choquants tenus lors de cette séance de travail ont miné la bonne marche de la rencontre et mis fin au lien de respect élémentaire entre parlementaires;

« Considérant qu’une telle atmosphère n’est nullement propice à la rédaction d’un rapport dénué de toute partisanerie;

« Les membres de la commission parlementaire représentant le gouvernement ne peuvent continuer dans ces conditions à échanger sur ce rapport.

« En conséquence, il n’y a pas consentement pour continuer les échanges afin de produire un rapport à l’Assemblée nationale au-delà de la date proposée dans le mandat, soit le 21 février 2013.


Consultez les communiqués émis par le gouvernement du Parti Québécois concernant Gentilly-2

  • Le gouvernement accepte la recommandation d'Hydro-Québec (3 octobre 2012)
  • Fonds de diversification de 200 M$ pour les régions du Centre-du-Québec et la Mauricie : le plan du gouvernement est rendu public (12 octobre 2012)
  • Commission parlementaire sur Gentilly-2 : dépôt du rapport au bénéfice des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec (28 mars 2013)
  • Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie - Le ministre Yves-François Blanchet annonce la création de plus de soixante nouveaux emplois (4 octobre 2013)

Le Parti Québécois exige des excuses du Parti libéral du Québec pour avoir menti sur Gentilly-2 : Visionnez la conférence de presse de Luc Trudel et Noëlla Champagne.