Communiqué 
-  10 février 2014

Stratégie nationale de mobilité durable - Québec augmente de près d’un milliard de dollars les sommes pour le maintien des actifs en transport collectif

Québec - Le ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, a confirmé aujourd’hui, dans le cadre de la présentation de la Stratégie nationale de mobilité durable, une majoration des sommes allouées au transport collectif pour l’année en cours. Le ministre a également convié les municipalités du Québec à un vaste chantier sur le financement dans le cadre de l’Entente Québec-municipalités.

Priorité au maintien des actifs en transport collectif

Avec cette stratégie, qui vise à répondre aux besoins de mobilité durable de l’ensemble des Québécois et cible une augmentation de 30 % de l’offre de service en transport en commun d’ici 2020, le gouvernement annonce plusieurs mesures financières qui placent l’usager au cœur des initiatives.

D’ici 2020, à l’intérieur de l’enveloppe du Plan québécois des infrastructures dédiée au transport, le gouvernement aura transféré 930,8 millions de dollars au PQI transport collectif, faisant passer ce dernier de 21 à 27% du PQI transport. Ces sommes seront affectées à des projets visant le maintien des actifs, une priorité visée par la stratégie. Cette décision majore les sommes consacrées au transport collectif de 27,7 millions de dollars en 2014-2015 et de 930,8 millions de dollars durant la période 2015-2020.

«Nous avons la conviction que notre gouvernement fait un choix responsable qui correspond aux préoccupations de la population quant à la sécurité et la pérennité des infrastructures existantes» a mentionné le ministre Gaudreault.

De plus, le gouvernement accroît pour 2014-2015 le soutien à l’exploitation, en y allouant 143 millions de dollars. Il consacre aussi 35 millions de dollars pour soutenir le transport actif. La Stratégie nationale de mobilité durable encourage également l’augmentation du covoiturage et de l’autopartage. Ces sommes s’ajoutent au 3,7 G$ déjà prévus. La valeur des interventions gouvernementales dédiées au transport collectif est ainsi portée à plus de 1,2 milliard de dollars pour 2014-2015.

Mise sur pied d’un chantier sur le financement du transport collectif

Le gouvernement convie également les villes et les municipalités à un chantier d’envergure sur le financement du transport collectif en marge de l’Entente Québec-Municipalités. L’objectif est d’adopter un nouveau cadre de financement du transport collectif qui pourra s’appliquer dès 2015.

«Nous répondons ainsi positivement à une volonté exprimée par nos partenaires municipaux. Ce chantier interpellera notre responsabilité à tous, en tant qu’élus aux échelons national et municipal. C’est ensemble que nous établirons nos stratégies de financement» a ajouté M. Gaudreault.

Des programmes d’aide en soutien aux mesures

La stratégie s’accompagne notamment de ces programmes d’aide complémentaires :

  • Le Programme d’aide gouvernementale à l’amélioration des services en transport collectif vise à soutenir les organismes de transport en commun dans leurs efforts d’accroître l’offre de service ainsi que le développement du transport collectif en région. Il intègre également un soutien financier aux centres de gestion des déplacements et à la promotion des modes de transport alternatifs à l’automobile.

  • Le Programme d’aide gouvernementale au transport adapté contribue à une partie des frais de transport encourus par les services municipaux de transport adapté et les sociétés de transport en commun pour les déplacements effectués par les personnes handicapées.

  • Le Programme de subventions aux véhicules collectifs accessibles a pour but de favoriser l’adaptation de taxis, d’autobus ainsi que certains terminus d’autobus afin de les rendre accessibles aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Il accorde aussi une subvention pour l’acquisition de taxis universellement accessibles dès la conception.

Une stratégie responsable sur le plan économique

La Stratégie nationale de mobilité durable propose une démarche responsable sur le plan économique, cohérente avec l’ensemble des politiques et stratégies gouvernementales, en particulier la Politique économique du Québec - Priorité Emploi et la Stratégie d’électrification des transports. « Cette stratégie respecte un cadre budgétaire strict, tout en augmentant les investissements dans le maintien des actifs en transport collectif pour les six prochaines années », a conclu le ministre des Transports.



Consultez tous les communiqués émis lors de la présentation de la Stratégie nationale de mobilité durable

Rapport – Stratégie nationale de mobilité durable (PDF)
Feuillet – Stratégie nationale de mobilité durable (PDF)