Communiqué 
-  16 mai 2013

Soutien à la relève agricole : une bonification de l’aide financière et des services d’accompagnement sur mesure

Baie-Saint-Paul - Dans la foulée du lancement de la Politique de souveraineté alimentaire, la première ministre du Québec, Pauline Marois, et le vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, François Gendron, appuyés par La Financière agricole du Québec (FADQ), sont heureux d’annoncer une bonification de l’aide financière accordée à la relève. Cette première phase de bonification, qui pourra aller jusqu’à 20 %, est complémentaire d’une offre améliorée des services d’accompagnement qui permettra de mieux répondre aux besoins et aux attentes des jeunes agricultrices et agriculteurs.

« Le soutien à la relève en agriculture figure sur la liste des priorités de mon gouvernement. D’ailleurs, la Politique de souveraineté alimentaire accorde une place significative aux jeunes entrepreneurs agricoles. À travers chacun des axes de cette Politique, la préoccupation jeunesse est présente. Je suis convaincue qu’avec le dynamisme et la créativité dont fait preuve notre relève, l’avenir du secteur agricole est assuré », a affirmé la première ministre.

Bonification de l’aide financière

Le gouvernement entend ainsi appuyer davantage le transfert et le démarrage des entreprises agricoles par des jeunes qui possèdent la formation et les compétences nécessaires pour y parvenir. D’une part, l’élargissement du mandat du Fonds d’investissement pour la relève agricole (FIRA) aidera l’ensemble des jeunes entrepreneurs, incluant ceux en démarche d’acquisition de la ferme familiale.

D’autre part, le Programme d’appui financier à la relève agricole de la FADQ sera ainsi enrichi :

  • hausse de la subvention à l’établissement de 20 %, passant de 40 000 $ à 50 000 $ pour le premier niveau de formation;
  • bonification de la subvention au démarrage pour des montants de 10 000 $, de 15 000 $ et de 25 000 $, par l’introduction d’un critère de formation pour l’attribution de l’aide financière;
  • diminution à 30 000 $ du chiffre d’affaires requis pour l’admissibilité à la subvention au démarrage.

Accompagnement de la relève

Avec la mise en œuvre de la Politique de souveraineté alimentaire, le moment est propice pour revoir l’offre de services ministérielle régionale afin d’accompagner les jeunes entrepreneurs agricoles dans leur cheminement et leurs initiatives pour assurer l’essor du secteur. Des conseillers en relève du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, experts en établissement, joueront un rôle central d’accompagnement global des jeunes entrepreneurs agricoles tout au long de leur projet. Ils seront ainsi en mesure de suivre l’évolution de la situation de l’entreprise au cours des cinq premières années, une période déterminante pour sa survie. Ce service permettra également de favoriser une meilleure coordination des ressources régionales œuvrant auprès de la relève.

« Depuis plusieurs années, La Financière agricole du Québec, notamment par son programme d’appui financier à la relève agricole, soutient les jeunes entrepreneurs. Elle a fait du développement de leurs compétences et de leur entreprise une priorité dans ses objectifs stratégiques. Nous sommes donc très fiers d’appuyer la nouvelle Politique de souveraineté alimentaire. Je vous assure que nous allons continuer, de concert avec nos partenaires, à tout mettre en œuvre pour favoriser une agriculture riche, diversifiée et durable », a renchéri M. Robert Keating, président-directeur général de La Financière agricole.

Pour sa part, le ministre François Gendron a tenu à lancer un message clair aux jeunes de la relève. « Comme ministre, je souhaite établir une relation privilégiée avec vous, car vous façonnez déjà le Québec agricole de demain. C’est très important pour moi, d’autant plus que j’aurai besoin de cette belle relève pour assurer le succès de la Politique de souveraineté alimentaire que nous avons lancée aujourd’hui. Cette politique n’aura de sens que si vous sautez dans le même train que nous. Pour la mettre en œuvre, j’aurai besoin de vous », a-t-il conclu.

Les bonifications annoncées aujourd’hui représentent un investissement annuel supplémentaire de 3,8 millions de dollars de La Financière agricole du Québec en appui à la relève agricole.

Pour plus d’information sur l’établissement et la relève agricole, nous vous invitons à consulter régulièrement le site Internet du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation au www.mapaq.gouv.qc.ca/releveagricole et celui de La Financière agricole du Québec au www.fadq.qc.ca/financement/la_releve_agricole/la_releve_agricole.html, ou encore à suivre le Ministère sur Twitter à l’adresse : twitter.com/mapaquebec.

Consultez le [communiqué de presse][4] émis lors du dévoilement de la Politique de souveraineté alimentaire.