Communiqué 
-  26 février 2014

Sommet sur l'enseignement supérieur : un an déjà ! - Des réalisations concrètes pour assurer et maintenir un enseignement supérieur accessible et de qualité pour tous

Québec - Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, est heureux de souligner le travail accompli depuis la tenue du Sommet sur l'enseignement supérieur, il y a déjà un an.

« Je suis très fier du chemin parcouru depuis un an. Le Sommet a mis fin à la pire crise sociale que le Québec ait connue au cours des 25 dernières années. Il a permis d'amorcer des réformes importantes en enseignement supérieur. Il a aussi été l'occasion de rebâtir des ponts et de rétablir le dialogue entre les générations. Pour la première fois depuis le printemps 2012, tous les acteurs du réseau de l'éducation étaient réunis autour d'une même table », a indiqué le ministre Duchesne.

Réalisations au cours de la dernière année

À la suite des consensus obtenus à l'occasion du Sommet et des rapports des chantiers, des mesures structurantes ont été mises en place afin d'assurer et maintenir un enseignement supérieur accessible et de qualité pour tous :

  • Plus de 7 000 personnes ont reçu une bourse pour la première fois cette année grâce à l'augmentation du plafond de la contribution parentale. Cette mesure est le résultat du chantier sur l'aide financière aux études qui contribue à favoriser l'accessibilité aux études supérieures;

  • Plus de 120 000 personnes ont vu leur bourse augmenter à la suite des bonifications du chantier sur l'aide financière aux études et des mesures découlant du Sommet. Ce sera la première fois depuis 1985 que le gouvernement du Québec accordera plus de bourses que de prêts, puisqu'en 2013-2014, 52 % de l'aide financière accordée prendra la forme de bourses et 48 % sera sous forme de prêts;

  • Une aide financière supplémentaire de 5 millions de dollars est accordée aux cégeps afin de renforcer le soutien aux élèves ayant des besoins particuliers;

  • Une injection de 15 millions de dollars annuellement pour la création du Programme d'arrimage collèges-universités permettra d'améliorer la collaboration et la synergie entre ces deux paliers;

  • Près de 34 500 personnes en difficulté financière bénéficieront d'une bonification du programme de soutien pour le remboursement différé de leurs dettes d'études;

  • Les projets de loi découlant du chantier sur le Conseil national des universités et du chantier sur la loi-cadre des universités sont en rédaction en vue d'un dépôt à l'Assemblée nationale dès que possible. Les rapports finaux des chantiers sur la politique de financement des universités et sur l'offre de formation collégiale sont, pour leur part, attendus en juin 2014;

  • Un réinvestissement de près de 1,8 milliard de dollars sera injecté dans nos universités jusqu'en 2018-2019.


L'avant-Sommet

Le Sommet a été précédé de quatre rencontres thématiques. Celles-ci ont porté sur la qualité de l'enseignement, l'accessibilité et la participation aux études supérieures, la gouvernance et le financement des universités ainsi que sur la contribution des établissements d'enseignement et de recherche au développement de l'ensemble du Québec.

Les citoyens ont pu s'exprimer à l'occasion des quatre assemblées citoyennes dans différentes régions du Québec et lors de la tenue d'une école d'hiver « spécial Sommet » en collaboration avec l'Institut du Nouveau Monde (INM).

Le Sommet

Le Sommet sur l'enseignement supérieur a eu lieu les 25 et 26 février 2013 en présence de la première ministre, Mme Pauline Marois. Il a réuni 350 personnes et a permis de dégager des solutions pour assurer l'avenir de nos cégeps et de nos universités.

Le gouvernement a aussi saisi l'occasion pour innover et faire preuve de transparence, en permettant à toutes les personnes intéressées de pouvoir suivre les discussions du Sommet et d'y participer. En plus de mettre en place une page Facebook et un site web, toutes les délibérations ont été webdiffusées en direct. Cela a permis à plus de 10 000 personnes de suivre les échanges et d'y participer en temps réel.

« Si plusieurs avaient prédit un échec, force est de constater aujourd'hui que le Sommet fût un grand succès. Cinquante ans après la création du ministère de l'Éducation, notre gouvernement a posé des gestes importants avec ses partenaires pour valoriser nos cégeps et nos universités afin qu'ils puissent jouer leurs rôles. Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, le Sommet n'était pas la fin mais le début de réformes importantes et nécessaires », a conclu le ministre Duchesne.


Un an déjà! Sommet sur l'enseignement supérieur

Faits saillants

Il y a un an, plus précisément les 25 et 26 février 2013, se tenait le Sommet sur l'enseignement supérieur.

Le Sommet, en chiffres, c'est :

  • 4 rencontres thématiques préparatoires au Sommet tenues dans 4 villes universitaires;
  • Plus de 250 participants aux rencontres thématiques et au Sommet (étudiants, établissements, syndicats et société civile);
  • 400 participants à l'École d'hiver - Spécial Sommet de l'Institut du Nouveau Monde (INM);
  • 500 participants aux 4 animations citoyennes sur l'avenir de l'enseignement supérieur du Québec organisées par l'INM;
  • Près de 150 documents et mémoires reçus des citoyens, associations et partenaires;
  • Près de 9 000 visiteurs uniques de la page Web du Sommet pendant l'événement; la même page vue plus de 19 000 fois pendant le mois de février 2013;
  • 2 300 auditeurs en moyenne ayant suivi en direct grâce à la webdiffusion les échanges tenus lors des rencontres préparatoires au Sommet;
  • Les 20 documents les plus téléchargés sur le site Web du Ministère en février 2013, tous en lien avec le Sommet, totalisent 126 814 téléchargements, dont :
  • 53 530 téléchargements pour la Synthèse de la démarche préparatoire;
  • 31 012 téléchargements du document d'information Préparons le Sommet;
  • 9 936 téléchargements du Cahier du participant;
  • Environ 8 000 internautes ayant suivi en direct grâce à la webdiffusion les échanges tenus lors du Sommet;
  • 23 vidéos déposées sur YouTube pour diffusion en différé et totalisant plus de 440 heures de visionnement;
  • Plus de 4 500 mentions « J'aime » sur Facebook;
  • Plus de 12 000 « tweets » et plus de 8 000 « retweets » générés par le mot-clé #Sommet2013;
  • 5 chantiers de travail, dont 3 sont déjà complétés;
  • Un investissement de 485 M$ d'ici 2018-2019 pour l'aide aux études, dont :
  • 350 M$ découlant des engagements du Sommet;
  • 135 M$ découlant de la mise en place des mesures retenues dans le cadre du chantier sur l'aide financière aux études.