Communiqué 
-  23 mai 2014

SLR sur le pont Champlain - Robert Poëti va-t-il respecter l’engagement du Parti libéral?

Québec – La députée de Vachon et porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet, demande au ministre des Transports, Robert Poëti, d’écouter les maires de la Rive-Sud et de Montréal dans le dossier du système léger sur rail (SLR) sur le nouveau pont Champlain.

« Je demande à Robert Poëti de tenir compte des consultations et de l’avis de tous les intervenants dans ce dossier. Les maires, l’AMT, la CMM, la STM, la STL, l’Association du camionnage du Québec, entre autres, sont tous d’accord. Tout comme eux, nous croyons que le SLR deviendra la nouvelle épine dorsale du transport entre la Rive-Sud et Montréal », a déclaré Martine Ouellet.

Cette semaine, un rapport de la firme AECOM, ayant étudié les différents scénarios possibles dans l'axe du futur pont, conclut que le SLR détrône l’autobus pour ce corridor très achalandé. En effet, dès 2021, l’autobus ne pourra plus répondre à la demande sans des investissements supplémentaires très importants.

« Dans son discours d’ouverture, le premier ministre s’est dit ouvert à poursuivre l’électrification des transports. La mise en place du SLR permettrait de réduire la consommation d'hydrocarbures et les émissions de gaz à effet de serre. Est-ce que le ministre Poëti va écouter le chef de son parti et appuyer le SLR? », a poursuivi la porte-parole de l’opposition officielle.

« Le Parti libéral a appuyé le SLR avant et pendant les élections. Est-ce que le ministre va respecter la parole de son parti? Je lui demande d’être cohérent avec lui-même, d’écouter l’ensemble des intervenants concernés et d’appuyer le SLR », a conclu Martine Ouellet.