Communiqué 
-  30 septembre 2013

Semaine contre l'intimidation et la violence à l'école - La ministre Malavoy lance un appel à la « cyberappréciation »

Québec - La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, a profité de la Semaine contre l'intimidation et la violence à l'école, qui se tiendra jusqu'au 4 octobre prochain, pour inviter la population à accomplir des gestes de « cyberappréciation » sur les réseaux sociaux.

« De la cour d'école aux réseaux sociaux, nous devons lutter contre l'intimidation et la violence. Cette année, nous avons choisi le thème de la « cyberappréciation ». Comme adultes ou parents nous sommes souvent les modèles desquels s'inspirent les jeunes. Donnons l'exemple et ayons, dans le cyberespace comme dans nos relations de tous les jours, un comportement respectueux. Soyons branchés sur le positif », a déclaré la ministre.

Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport a d'ailleurs récemment dévoilé un partenariat avec quatre organisations qui se consacrent depuis de nombreuses années à la lutte contre l'intimidation et la violence, soit Ensemble pour le respect de la diversité, la Fondation Jasmin Roy, l'Institut Pacifique et Tel-jeunes. Avec comme slogan Branché sur le positif, une invitation a été lancée aux jeunes à mettre en place des pratiques respectueuses dans leurs échanges virtuels pour contrer ce nouveau phénomène qu'est la cyberintimidation.

Fait à noter, la Ligue de hockey junior majeur du Québec a déjà manifesté son appui à la campagne. Certains de ses joueurs participeront même à des échanges sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-clic #branchepositif.

À cette fin, de nombreuses activités seront réalisées dans les écoles. Parmi celles-ci, mentionnons les ateliers sur la « cyberappréciation », un concept élaboré à l'école primaire du Parc-Orléans de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries de Québec. Des capsules vidéo, le site www.branchepositif.gouv.qc.ca, un guide d'animation, des outils de référence et des dépliants seront aussi mis à la disposition des élèves. Ces nouveaux outils pédagogiques sont offerts gratuitement aux commissions scolaires.

« Il s'agit d'une semaine par année, mais il faut savoir que les activités de sensibilisation mises en place se poursuivront au cours des 51 autres. Il faut que les élèves et le personnel enseignant continuent à se mobiliser pour faire du cyberespace un lieu agréable et sécuritaire où il fait bon apprendre tout en s'amusant », a ajouté la ministre.

Un réseau scolaire mobilisé et proactif

Depuis l'adoption à l'unanimité du projet de loi no 56, le réseau scolaire s'est mobilisé. À l'heure actuelle, 99 % des écoles possèdent un plan de lutte contre l'intimidation et la violence et ont désigné une personne-ressource pour veiller à son application. Tel que le prescrit la loi, les écoles primaires et secondaires du Québec sont invitées à réaliser diverses activités de sensibilisation au civisme.