Communiqué 
-  5 septembre 2013

Rendre le Québec et l'Abitibi-Ouest plus forts

La Sarre - Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l'écoute, le courage et la détermination. Aujourd'hui, le gouvernement du Québec a de nouveau le moyen d'agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l'économie et la création d'emplois, la solidarité et l'aide à ceux qui sont dans le besoin, et la fierté de vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort. Dans la circonscription d'Abitibi-Ouest, le vice-premier ministre, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et député d'Abitibi-Ouest, M. François Gendron est fier de présenter le bilan de la première année du gouvernement du Parti Québécois.

Le nouvel établissement de détention d'Amos

Le ministre de la Sécurité publique, M. Stéphane Bergeron a confirmé que le nouvel établissement de détention d'Amos sera enfin construit, après plusieurs années d'attente. Il s'agit d'un investissement de 126 millions de dollars, qui permettra la création de 250 emplois durant la construction et de 70 emplois permanents par la suite. « Cet établissement était une nécessité dans la région, mais malheureusement l'ancien gouvernement ne faisait que l'annoncer ad nauseam, sans jamais déplacer un seul caillou. C'est maintenant officiel : au printemps, 2014 la construction débutera », affirme M. Gendron.

Programme de drainage agricole

Un nouveau programme de drainage agricole permettra d'augmenter le rendement des cultures et valoriser des terres offrant un potentiel de remise en culture. « J'étais bien au fait des difficultés des producteurs agricoles de la région quant au drainage agricole. J'avais pris un engagement à ce sujet lors de la dernière campagne électorale. Voilà pourquoi j'ai annoncé un programme de trois millions de dollars pour soutenir les travaux de drainage en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec. Je ne pouvais rester les bras croisés. Je considère avec enthousiasme le potentiel agricole de la région et jamais je ne cesserai de soutenir son développement », affirme M. Gendron.

Techniques d'intervention en délinquance au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue

Depuis 2009, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, offrait le programme Technique d'intervention en délinquance à son campus d'Amos sur une base provisoire, et ce, avec un succès indéniable. Pour répondre à la demande pour ce type de diplômés, le 27 juin dernier, le député d'Abitibi-Ouest et ministre, François Gendron, annonçait, au nom de son collègue ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne, que le programme serait dorénavant permanent. « Il s'agit d'une excellente nouvelle pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue, pour les futurs diplômés de même que pour le milieu amossois, qui voit consolider pour l'avenir les activités du collège sur son territoire », avait déclaré François Gendron au moment de cette annonce.

Nouveau réseau d'égout et d'aqueduc à Saint-Dominique-du-Rosaire

Le dossier du réseau d'égout et d'aqueduc de Saint-Dominique-du-Rosaire, dont la réfection avait initialement été annoncée en 2009, s'est finalement dénoué cette année. La facture de 6,9 millions de dollars sera assumée entièrement par le gouvernement du Québec et la municipalité, le gouvernement du Canada ayant refusé sa participation en invoquant l'augmentation des coûts liée à l'inflation et aux modifications du projet. « Je suis heureux pour la municipalité et pour les citoyens que l'on ait réussi à boucler ce dossier. On a longtemps été bloqué à cause d'un gouvernement qui refusait de reconnaître la légitime évolution des coûts du projet. Notre gouvernement a donc pris ses responsabilités et décidé de prendre sur lui la part du fédéral. Finalement, il s'agit d'une démonstration de plus de la pressante nécessité pour le Québec de s'assumer pleinement », a conclu le ministre Gendron.

Théâtre des Eskers

Le ministre de la Culture et des communications, M. Maka Kotto, était fier de remettre au Théâtre des Eskers une subvention de 2,4 millions de dollars devant servir à la restauration de ses installations. « Proposant à la population une programmation variée, ce haut lieu de diffusion de la culture est un incontournable ici, et nous sommes fiers de pouvoir appuyer la vitalité culturelle de la région », a déclaré le ministre Gendron.

CHSLD de Macamic

Le CHSLD de Macamic peut compter sur l'appui du gouvernement du Québec, par l'entremise du ministre de la Santé et des Aînés, M. Réjean Hébert, pour rénover l'ensemble de ses installations. Ces travaux permettront d'améliorer significativement la fonctionnalité des lieux. « Prendre soin de nos aînés est une priorité pour le Parti Québécois et nous passons de la parole aux actes en permettant d'offrir un lieu de vie de qualité aux résidents de cet établissement », a souligné François Gendron.

Tous ces projets sont la preuve concrète que le gouvernement du Parti Québécois est dans l'action et qu'il répond aux attentes de la population. « Nous sommes loin de l'ère libérale qui a été marquée par l'inaction et où les projets ne voyaient jamais le jour. Pour ma part, je dis ce que je fais, et je fais ce que je dis », a conclu M. Gendron.