Communiqué 
-  21 novembre 2013

Rendez-vous national de la forêt québécoise: 430 M$ pour transformer l’industrie forestière et développer les filières à fort potentiel

Saint-Félicien – Dans le cadre du Rendez-vous national de la forêt québécoise, la première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, et de l'adjoint parlementaire de celle-ci aux dossiers forêts, Denis Trottier, a réitéré la volonté de son gouvernement de soutenir la transformation de l’industrie forestière et le développement des filières à fort potentiel.

« Aujourd’hui, concrètement, le gouvernement reconnaît le potentiel d’avenir de la filière bois et démontre qu’il est déterminé à l’appuyer avec conviction. La modernisation de l’industrie forestière par la réalisation de projets d’investissement structurants lui permettra d’assurer sa pérennité ainsi que de maintenir et de créer les emplois de l’avenir. C’est aussi en soutenant l’innovation et le développement de nouveaux produits que nous pourrons accroître la compétitivité de l’industrie. Voilà ce que nous proposons et ce que nous appuyons par un effort gouvernemental concerté de plus de 320 M$ », a déclaré la première ministre.

« La filière bois québécoise doit profiter des nouveaux marchés émergents liés à l’économie verte. Le gouvernement s’engage à soutenir notre industrie afin d’assurer la pérennité de ce secteur et de lui permettre de jouer un rôle de premier plan sur les marchés de demain. À cet égard, il est nécessaire de favoriser un usage optimal de la fibre et de faciliter la prise de décision quant à l’attribution des bois lorsque des volumes se libèrent. Nos propositions témoignent de l’importance que nous accordons à la modernisation de l’industrie et à la création d’emplois de haute qualité dans les régions », a ajouté Martine Ouellet.

Moderniser l’industrie et accroître la compétitivité

Le gouvernement répond à la demande de l’industrie de mettre en place un forum stratégique gouvernement-industrie de haut niveau qui visera à déterminer les enjeux et à définir les priorités d’action pour assurer la pérennité et le développement de l’industrie. Des mesures sont disponibles pour des projets d’investissement structurants visant la modernisation de l’industrie, avec une enveloppe de 320 M$ sur trois ans.

Par ailleurs, le ministère des Transports s’engage à mener un projet pilote de majoration des charges hivernales au cours de l’hiver 2014-2015, dans le but de réduire les coûts de la fibre. Finalement, il est proposé de mettre en place un réseau de création de valeur forêt-bois afin de maximiser la valeur des produits, de diminuer les coûts de la fibre et d’accroître l’efficacité des actions et l’efficience des acteurs.

Chimie verte

Le gouvernement propose d’investir près de 32 M$ dans cinq projets qui favoriseront le développement de la filière de la chimie verte. Ainsi, des montants respectifs de 3,1 M$ et de 1,75 M$ seront attribués au Centre de recherche industrielle du Québec et à FPInnovations, deux organismes de recherche importants dans le domaine forestier. De plus, le gouvernement soutient à hauteur de 27 M$ trois autres projets en partenariat avec des entreprises.

Efficacité énergétique

La création du nouveau Programme de biomasse forestière résiduelle, associée à des fonds de 50 M$ pour la période 2013-2020, et la poursuite du Programme d’achat d’électricité provenant de centrales de cogénération à base de biomasse forestière résiduelle d’Hydro-Québec sont deux mesures concrètes qui témoignent de la réelle volonté du gouvernement de soutenir le développement de cette filière.

Le gouvernement a également mis en place deux nouveaux programmes en efficacité énergétique conçus pour les entreprises, soit ÉcoPerformance et Technoclimat, dont le volet forêt est évalué à 52 M$. L’utilisation efficace et la conversion vers des énergies de sources renouvelables permettent aux entreprises de faire des gains énergétiques importants et de réduire leurs coûts d’exploitation, tout en contribuant de manière significative à la réduction des gaz à effet de serre.

Recherche

Le gouvernement veut encourager le renforcement d’une industrie axée sur le savoir, l’innovation et les nouvelles technologies. C’est 6 M$ qui seront investis sur une période de trois ans pour stimuler l’émergence de projets de recherche novateurs. Les appels de projets seront pris en charge par le Fonds de recherche du Québec.

« Nous avons de quoi être fiers des forêts du Québec et de la ressource bois, mais, aussi et surtout, des gens qui travaillent au sein des entreprises du secteur forestier. Je n’ai aucun doute qu’ensemble, nous saurons saisir les occasions qui s’offrent à nous et qui nous permettront de repositionner le secteur pour l’avenir », a conclu Denis Trottier.

Rendez-vous national de la forêt québécoise

Rappelons que le Rendez-vous national de la forêt québécoise est diffusé en direct sur le site Internet de l’événement. Le grand public pourra suivre les échanges entre les participants et prendre connaissance des différentes propositions gouvernementales.

Pour suivre le Rendez-vous et partager vos idées sur Twitter : @MRN_Québec – le mot-clic est #RVForêt.

Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site Internet www.rendezvousdelaforet.gouv.qc.ca.