Communiqué 
-  29 septembre 2013

Québec investit 84 M$ pour l'ajout de 208 km de voies réservées

Montréal - Le ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, a annoncé un investissement de 84 M$ pour l'ajout de 208 km de voies réservées dans la grande région de Montréal. Pour l'occasion, il était accompagné du ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur et ministre responsable de la région de Montréal, M. Jean-François Lisée, de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Montérégie, Mme Marie Malavoy et de la ministre de la Famille et ministre responsable de la région de Laval, Mme Nicole Léger.

« L'ajout de mesures en transport collectif dans la grande région de Montréal fait partie de la vision de notre gouvernement pour faciliter les déplacements des usagers du réseau routier. Les voies réservées permettront d'accroître l'efficacité du transport collectif et de le rendre plus compétitif en améliorant la rapidité, la ponctualité et la régularité des autobus », a mentionné le ministre Gaudreault. Elles s'ajouteront aux 209 km de voies réservées déjà existantes dans la région métropolitaine.

Le ministre Gaudreault a aussi indiqué que « le financement de ces mesures par le MTQ passera de 75 % à 100 % et que l'ensemble des sociétés de transport en commun du Québec pourront en bénéficier. J'ai cru bon demander au Comité Mobilité Montréal de coordonner la mise en place de ces voies réservées, travail qu'il réalise déjà depuis quelques années maintenant. Nous avons aussi entendu les demandes des citoyens d'Ahuntsic et de ma collègue, Diane De Courcy. Un comité conjoint sera créé entre le MTQ et le Secrétariat à la région métropolitaine (SRM) pour répondre aux questions de congestion sur la rue Papineau et les rues avoisinantes. »

Ce comité a aussi établi, avec les sociétés de transport de la région de Montréal, un inventaire de mesures envisagées par ces organismes. « Le plan de match que nous nous sommes donné présente l'avantage de permettre une planification mieux intégrée des interventions en transport en commun. En ce sens, je salue le travail des membres du comité qui ont agi dans le sens des attentes gouvernementales et de la population. Par la mise en place des mesures préférentielles, aujourd'hui, nous passons à l'action », a déclaré le ministre Lisée.

Selon la ministre Léger, « Laval compte plusieurs enjeux en transport, notamment en transport collectif. Les nouvelles mesures annoncées aujourd'hui, ainsi que celles mises en place dans la dernière année, amélioreront la qualité de vie des familles en réduisant le temps de déplacement entre leur domicile et leur travail. »

« Le transport collectif est une priorité pour la Montérégie. L'ajout de voies réservées et de différentes mesures d'atténuation de la congestion sur la Rive-Sud complète les importants investissements dévoilés au cours des derniers mois en matière de transport dans notre région. C'est une réponse claire de notre gouvernement aux défis majeurs de transport que vivent les citoyens de la Rive-Sud et une démonstration que nous travaillons, avec les intervenants concernés, à mettre en place des solutions pour soutenir les déplacements des citoyens », a affirmé la ministre Malavoy.

Faciliter les déplacements dans la grande région de Montréal

Ces nouvelles mesures s'ajoutent aux 26,5 millions de dollars annoncés au printemps dernier, dans le cadre de Mobilité Montréal, pour faciliter les déplacements aux abords des grands chantiers routiers.

« À ce jour, 70 % des mesures de Mobilité Montréal sont réalisées. Les bénéfices se font déjà sentir : on compte notamment une augmentation de 13 676 abonnements annuels à la STM et à l'AMT, 840 places de stationnement incitatif près des gares ont été ajoutées et des mesures pour faciliter le covoiturage ont été développées », a noté M. Gaudreault.

« Les résultats de toutes ces mesures, financées à 100 % par le ministère des Transports, sont très encourageants. Il s'agit de mesures immédiates et ciblées qui atténuent les problèmes de circulation et facilitent la vie des usagers. De plus, l'accroissement de l'offre en transport collectif aura pour effet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de favoriser la mobilité durable dans la région de Montréal », a ajouté le ministre des Transports.

Une bonne nouvelle pour les régions du Québec

L'annonce d'aujourd'hui touchera également l'ensemble des sociétés de transport du Québec. « Tous les centres urbains de la province sont concernés par le phénomène de la congestion routière. Dans les semaines à venir, nous entrerons en contact avec les sociétés de transport concernées pour travailler avec eux à la mise en place de voies réservées dans les centres urbains », a conclu le ministre Gaudreault.