Communiqué 
-  20 janvier 2014

Québec annonce la tenue de forums sur l'hypersexualisation

Laval - L'adjointe parlementaire de la ministre responsable de la condition féminine et députée de Sainte-Rose, Mme Suzanne Proulx, annonce qu'elle a été mandatée par la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, pour approfondir la réflexion du gouvernement du Québec sur la problématique de l'hypersexualisation des filles, en collaboration avec le Secrétariat à la condition féminine.

« La sexualisation de l'espace public fait en sorte que les jeunes sont plus exposés que jamais à des images réductrices de la femme. Or, l'intériorisation de ce discours par nos jeunes n'est pas sans conséquences pour la santé psychologique, physique et sexuelle des jeunes filles et des adolescentes. Il est primordial de nous préoccuper de cette question et de nous donner les moyens d'agir collectivement », a précisé Mme Maltais.

« Comme l'ont démontré de nombreuses études, l'hypersexualisation peut avoir des conséquences néfastes sur nos filles. D'ailleurs, ce phénomène ne serait pas étranger à des problèmes sociaux aussi graves que l'exploitation sexuelle et la traite des personnes. Il importe donc que nous échangions avec les acteurs de la société civile qui sont préoccupés par l'hypersexualisation », a déclaré Mme Proulx.

L'adjointe parlementaire de la ministre mènera quatre forums, ce printemps, à travers le Québec afin d'enrichir la réflexion du gouvernement sur ce sujet.

Le premier forum se tiendra à Laval, le 30 janvier prochain. Il s'inscrit dans une volonté non seulement de documenter la situation et d'en cerner les enjeux, mais aussi, plus largement, de mobiliser l'ensemble des intervenants afin de pouvoir agir, collectivement, pour contrer ce phénomène.