Communiqué 
-  16 octobre 2013

Priorité emploi : dévoilement de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation 2014-2019 - Le ministre Pierre Duchesne annonce un investissement sans précédent de 3,7 G$ sur 5 ans

Montréal - Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, a procédé aujourd'hui au dévoilement de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI) 2014-2019. Cette politique s'inscrit dans le cadre des quatre initiatives stratégiques de la Politique économique du Québec, Priorité emploi, lancée la semaine dernière par la première ministre. Avec la PNRI, le gouvernement du Québec réalisera un investissement de 3,7 milliards de dollars.

« Je suis heureux d'annoncer que la PNRI bénéficie d'un effort financier sans précédent de la part de notre gouvernement. Comparativement à la précédente SQRI (2010-2013) dotée d'un budget de 1,6 G$, la PNRI comptera sur une enveloppe de 2,1 G$ pour les trois prochaines années. Compte tenu du contexte budgétaire, cet effort additionnel de près de 500 M$ témoigne de l'importance que notre gouvernement accorde à la recherche et à l'innovation comme piliers du développement de notre économie et de notre société », a déclaré le ministre Duchesne.

Au cours des dernières années, le Québec a connu un recul en ce qui concerne la part de son PIB consacrée à la recherche et au développement. Celle-ci est passée de 2,8 % en 2003 à 2,4 % en 2009. Le ministre a souligné que la cible de 3 % est l'élément central qui a guidé tous les travaux entourant la PNRI, en ajoutant que l'atteinte de cette cible est essentielle si nous voulons réaliser nos objectifs en matière de développement économique et de création d'emplois.


Pierre Duchesne a procédé aujourd'hui au dévoilement de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI) 2014-2019. // (c) MESRST

Une place de choix aux PME

L'entreprise tient une place importante au sein de la PNRI et bénéficie d'un soutien accru. Par exemple, un nouvel outil offrira une aide financière et technique aux PME désireuses d'entreprendre le dépôt d'une première demande de brevet. La PNRI bonifie le soutien aux entreprises technologiques en démarrage. Elle lance un programme de premier emploi en recherche pour les finissants des collèges et universités. Des mesures touchent également la valorisation et le transfert des résultats de la recherche ainsi que les pôles d'excellence de calibre international développés par les entreprises.

Les collaborations avec les équipes de chercheurs internationaux sont un élément important de la PNRI. Par exemple, le Réseau recherche innovation Québec sera créé; il favorisera une meilleure communication et établira des liens étroits entre les chercheurs, les organismes et les entreprises. Ce réseau bénéficiera entre autres de la plateforme QuébecInnove. Un soutien bonifié sera également accordé aux différents regroupements sectoriels de recherche industrielle pour favoriser la synergie entre chercheurs et industriels

La Politique priorise sept domaines stratégiques pour lesquels le Québec dispose d'entreprises fortes et reconnues, de main-d'œuvre qualifiée et de chercheurs de renom. Il s'agit de l'aéronautique, du bioalimentaire, des biotechnologies, des énergies renouvelables et de l'électrification des transports, des industries créatives, des soins de santé personnalisés ainsi que des technologies de l'information et des communications.

Un horizon pour les cinq prochaines années

Le ministre est fier d'annoncer que la base budgétaire de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation s'étendra sur cinq ans. Cette vision à plus long terme permettra d'assurer la pérennité du financement de la recherche aux universités, aux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), aux Fonds de recherche du Québec ainsi qu'aux divers organismes et centres de recherche, une demande de longue date de ces milieux.

Budget des Fonds de recherche du Québec stabilisé pour les cinq prochaines années

Le gouvernement réitère son appui aux Fonds de recherche du Québec et garantit la protection de leurs budgets pour les cinq prochaines années. La base budgétaire des fonds sera majorée de 25 % dès 2014-2015 sur cinq ans. C'est plus d'un milliard de dollars qui leur seront consacrés. Une hausse de 142 millions de dollars sur la période, par rapport à 2012-2013.

Bonification de l'enveloppe pour la recherche au collégial et les CCTT à 102 M$

Des sommes sont réservées dans la PNRI afin de rehausser le budget consacré aux CCTT pour leur fonctionnement et pour la mise en place de trois nouveaux centres. En ce sens, les enveloppes budgétaires des CCTT se verront bonifiées de 10 % sur trois ans. Le potentiel des retombées des activités de recherche collaborative des CCTT est immense. C'est pourquoi la Politique nationale de la recherche et de l'innovation souhaite miser sur ces acquis pour stimuler encore davantage la synergie entre les chercheurs, les entreprises et les milieux de pratique.

Recherche dans les universités : 340 M$

Faisant suite à un engagement pris lors du Sommet sur l'enseignement supérieur, soulignons que la PNRI soutiendra davantage la recherche universitaire, soit 340 millions de dollars additionnels au cours des cinq prochaines années.

Le remboursement des coûts complets de la recherche

La PNRI apporte des solutions concrètes et à long terme aux frais indirects de recherche (FIR) en ajoutant 286 millions de dollars au réinvestissement de 340 millions de dollars pour assumer les coûts complets de la recherche. Contrairement au gouvernement fédéral, le gouvernement québécois s'acquittera de la totalité des FIR découlant de projets de recherche parrainés dans les universités par les ministères et les organismes québécois. Le remboursement complet des FIR sera avantageux à la fois pour les chercheurs, les universités, les CCTT et les centres de recherche universitaires en santé.

Un effort de 25 millions $ pour les laboratoires dans les écoles

Un effort sans précédent de 25 millions de dollars supplémentaires aux budgets actuels sera investi pour les laboratoires dans les écoles publiques situées en milieu défavorisé. Un soutien supplémentaire est également prévu afin de stimuler la relève en science et pour renforcer la culture scientifique, qui portera l'effort financier à 70 millions de dollars.

La collaboration est un thème central de la PNRI. On y réitère l'importance de regrouper les forces vives de la recherche et de l'innovation dans le but de relever les défis de société qui sont à nos portes sur les plans démographique, environnemental et identitaire.

La PNRI se traduit aussi par :

  • 10 nouvelles chaires de recherche;
  • La création d'un institut de recherche sur le transport électrique;
  • 1 500 nouvelles bourses supplémentaires;
  • 1000 stages en entreprise pour la recherche et l'innovation;
  • 11,5 millions de dollars pour un premier emploi en recherche;
  • 100 millions de dollars pour des projets mobilisateurs;
  • L'arrimage avec la Politique industrielle pour augmenter la productivité de nos entreprises;
  • L'appui à la commercialisation de l'innovation par les marchés publics;
  • L'accès aux données publiques et aux publications scientifiques;
  • Le soutien à la recherche en français

Téléchargez le document complet (PDF) de la PNRI
Téléchargez le document synthèse (PDF) de la PNRI
Visionnez l'album photo du lancement de la PNRI