Communiqué 
-  7 octobre 2013

Politique économique Priorité emploi : une approche intégrée pour créer 115 000 nouveaux emplois

Montréal – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée du ministre des Finances et de l’Économie, Nicolas Marceau, a présenté aujourd’hui la nouvelle Politique économique Priorité emploi, une politique aux effets immédiats, dotée de moyens significatifs, dont l’objectif principal est la création d’emplois. Cette politique générera des investissements privés et publics de près de 13 milliards de dollars d’ici 10 ans, et permettra de créer plus de 43 000 emplois d’ici 2017. Ces emplois s’ajouteront aux nouveaux emplois déjà prévus pour la même période. Au total, le gouvernement vise ainsi la création de 115 000 nouveaux emplois au cours des trois prochaines années.

Une approche intégrée pour créer des emplois

La première ministre a souligné qu’au cours des derniers mois, le gouvernement a identifié les approches les plus efficaces pour accroître les investissements en recherche et développement ainsi qu’en innovation, améliorer la productivité des entreprises, augmenter les exportations et approfondir son projet d’électrification des transports. Ces différents chantiers convergent pour former la Politique économique Priorité emploi. Cette politique s’appuiera sur un atout majeur, soit la disponibilité d’une électricité abondante, propre et renouvelable.

« Concrètement, le gouvernement intègre dans une action cohérente et ordonnée la Politique nationale de la recherche et de l’innovation, la Politique industrielle québécoise et le Plan de développement du commerce extérieur élaborés au cours des derniers mois. Nous mettrons également en œuvre la Stratégie d’électrification des transports », a déclaré la première ministre.

Une politique en deux volets

Le ministre Marceau a expliqué que la Politique économique s’articulera autour de deux volets. Le premier sera consacré à quatre mesures phares mises en œuvre par le gouvernement pour stimuler dès maintenant la création d’emplois et les investissements, soit :

  • l’utilisation des surplus d’électricité pour créer des investissements et des emplois;
  • l’accélération des investissements publics prêts à démarrer pour rénover et moderniser les écoles, les infrastructures communautaires de sport et de loisir ainsi que les installations de la Société des établissements de plein air du Québec, en plus d’autres grands projets d’infrastructures;
  • des mesures fiscales pour stimuler les investissements des particuliers et des entreprises;
  • la poursuite des investissements dans les infrastructures du Nord, pour préparer l’avenir.

Le deuxième volet est consacré aux quatre initiatives stratégiques mises en place dans le cadre d’une approche intégrée pour créer des emplois :

  • la Politique nationale de la recherche et de l’innovation;
  • la Politique industrielle québécoise;
  • le Plan de développement du commerce extérieur;
  • la Stratégie d’électrification des transports.

De plus, deux mesures sectorielles ciblées, en tourisme et dans le secteur de la forêt, s’ajoutent à ces initiatives stratégiques.

« Ces quatre initiatives stratégiques poursuivent des objectifs bien définis tels que : accélérer la recherche et le développement, rendre nos entreprises plus performantes, accroître la présence économique du Québec dans le monde et nous imposer comme une référence en électrification des transports », a souligné le ministre.

Une politique ambitieuse dotée de moyens significatifs

La première ministre a fait valoir que les moyens utilisés pour le déploiement de la Politique économique Priorité emploi sont très importants. Seulement en termes d’investissements publics, la politique s’accompagnera de mesures budgétaires et fiscales atteignant 2 milliards de dollars pour la période 2013 2017, soit :

  • 580,7 millions de dollars pour faire du Québec une société du savoir bénéficiant d’une main-d’œuvre qualifiée;
  • 708,8 millions de dollars pour abriter au Québec des entreprises performantes;
  • 82 millions de dollars pour que nos entreprises fassent valoir leur savoir-faire par le biais de l’exportation;
  • 516,1 millions de dollars pour mettre en œuvre la Stratégie d’électrification des transports;
  • 111,5 millions de dollars pour stimuler la rénovation verte.

« Le Québec a tous les atouts pour faire partie des économies les plus performantes. Dès aujourd’hui, tous nos efforts seront consacrés à la réussite de cette nouvelle politique économique et à la réalisation de cette ambition », a conclu la première ministre.

Consultez le communiqué : Politique économique Priorité emploi : des mesures phares pour une création d’emplois et de richesse à court terme

Consultez la Politique économique Priorité emploi : economie.gouv.qc.ca/politiqueeconomique