Communiqué 
-  20 janvier 2014

Mission de la première ministre au Royaume-Uni - Le Québec se positionne comme un partenaire clé en Amérique du Nord

Londres - La première ministre du Québec, Pauline Marois, a présenté aujourd'hui dans la City londonienne, centre financier mondial, les nouvelles priorités économiques du Québec aux membres de la Chambre de commerce Canada-Royaume-Uni.

« Les incitatifs et les mesures que nous avons mis en avant dans le cadre de notre politique économique concourent à faire du Québec un lieu particulièrement propice à l'investissement. Aujourd'hui, j'ai profité de la tribune qui m'était offerte pour lancer un message fort aux décideurs et aux investisseurs du Royaume-Uni : le Québec est un partenaire clé pour leur développement en Amérique du Nord », a déclaré la première ministre.

L'événement a permis à la première ministre de présenter les grandes lignes de l'économie québécoise de même que les principaux thèmes de sa politique économique, dont la Stratégie d'électrification des transports. Elle a fait valoir les avantages comparatifs que possède le Québec comme terre d'investissement, notamment grâce à ses surplus énergétiques et à la refonte de son régime minier.

Il s'agissait du deuxième passage de la première ministre Marois devant la Chambre de commerce Canada-Royaume-Uni. Cette organisation a pour objectifs de coordonner les activités des entreprises canadiennes établies en sol britannique et de favoriser les échanges entre entreprises des deux côtés de l'Atlantique. Au cours des dernières années, plusieurs personnalités se sont adressées aux membres de la Chambre, dont Tony Blair et Bill Clinton.

En journée, Mme Marois a participé à deux annonces économiques. La première concerne l'ouverture, à Montréal, d'un bureau de White Star Capital, un fonds qui investit dans l'amorçage et le démarrage d'entreprises de l'industrie des technologies de l'information et des communications, dont la présence favorisera ce secteur au Québec. La première ministre a également annoncé l'implantation d'un studio de Cinesite à Montréal. Ce projet de l'entreprise londonienne Cinesite VFX, spécialisée dans la production d'effets visuels, créera 200 emplois.

Avec près de 150 entreprises britanniques établies au Québec, le Royaume-Uni figure au troisième rang mondial pour le nombre de sociétés étrangères en sol québécois. Inversement, une centaine d'entreprises québécoises sont implantées au Royaume-Uni.