Communiqué 
-  14 novembre 2013

Les ministres Marie Malavoy et Maka Kotto signent le nouveau Protocole d'entente interministériel Culture-Éducation

Québec - En visite à l'école des Berges, à Québec, la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, et le ministre de la Culture et des Communications, M. Maka Kotto, ont signé le nouveau Protocole d'entente interministériel Culture-Éducation, qui vise à renforcer la collaboration des milieux scolaire et culturel ainsi que l'intégration de la dimension culturelle à l'école.

« Compte tenu de l'évolution constante des différents modes d'expression culturelle ainsi que des nouvelles technologies de l'information, qui transforment les pratiques culturelles des jeunes, une révision de nos façons de faire s'imposait. Le fait d'intégrer encore davantage la culture dans différents apprentissages scolaires constitue un geste d'une grande portée, qui favorise le plein épanouissement des jeunes. Cette intégration accroît la motivation scolaire et peut également contribuer au goût d'apprendre et à la lutte contre le décrochage scolaire », a soutenu la ministre Malavoy.

La version actualisée du protocole d'entente propose différentes voies pour accroître la synergie des milieux culturel et scolaire, comme l'amélioration des conditions facilitant les sorties scolaires en milieu culturel, tant pour les élèves du secondaire que pour ceux du primaire, ou encore en encourageant la diversité des modes d'expression artistique et de diffusion de la culture. Par ailleurs, les partenaires régionaux et nationaux des milieux culturel et scolaire seront consultés, d'ici le printemps 2014, par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et le ministère de la Culture et des Communications (MCC) pour élaborer le plan d'action pluriannuel du Protocole.

« Le renouvellement du protocole et l'annonce du nouveau volet « Une école accueille un artiste », qui, dans un premier temps, sera expérimenté sous forme de projets-pilotes, sont une première étape qui facilitera chez l'enfant le plaisir d'apprendre et le désir de développer sa créativité. L'activité artistique et culturelle permet à nos jeunes de façonner leur identité; elle leur donne le goût de l'excellence, de la persévérance et du dépassement. Il ne faut jamais sous-estimer l'impact positif que les arts peuvent avoir dans la formation de la personnalité psychique de nos jeunes », a conclu le ministre Kotto.

Ce volet « Une école accueille un artiste » sera progressivement mis en place, en collaboration avec les réseaux culturel et scolaire, et permettra aux élèves de s'inscrire dans une démarche artistique en donnant la possibilité à un artiste, à un écrivain ou à un organisme culturel professionnel, membre du Répertoire de ressources culture-éducation, de vivre une expérience de résidence en milieu scolaire et de s'en inspirer pour créer.

Assortis d'un budget total de 100 000 $ provenant du MELS, des projets-pilotes seront menés à l'hiver 2014 dans six régions ciblées. À la suite de ces projets-pilotes, le volet sera déployé et le Répertoire de ressources culture-éducation sera adapté de manière à intégrer une section consacrée exclusivement à ce nouveau volet.

L'école, un lieu d'appropriation de la culture

Notons qu'en 2011-2012, plus de 13 000 activités culturelles ont été réalisées dans le cadre du programme La culture à l'école. Doté d'un budget annuel de 3,2 millions de dollars, ce programme est la pièce maîtresse de l'entente qui lie le MELS et le MCC depuis 1997. Il permet aux élèves de toutes les régions du Québec de faire des sorties culturelles ou de participer à l'école à des activités de création animées par des artistes, des écrivains ou des organismes culturels professionnels. Depuis 2008-2009, le nombre de participations d'élèves à des activités soutenues par ce programme dépasse le cap du demi-million chaque année.