Communiqué 
-  12 juin 2014

Le premier ministre doit demander la démission de Lise Thériault

Québec – À la lumière des informations rendues publiques par les médias, à la suite de la levée partielle des interdits de publication concernant les conditions de détention des trois accusés évadés du Centre de détention de Québec, le député de Matane?Matapédia et porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique, Pascal Bérubé, a demandé au premier ministre d’exiger la démission de la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault.

« Plusieurs raisons motivent cette demande :

  • Le temps de réaction inadéquat de la ministre, qui a rencontré la presse pour la première fois 36 heures après les événements;

  • La légèreté avec laquelle elle a traité ce dossier important de sécurité publique;

  • Les accusations proférées par la ministre ce matin, selon lesquelles son entourage lui aurait menti dans ce dossier, sont très graves. Elles sèment la confusion dans son ministère et jettent le discrédit sur les forces policières et le milieu carcéral;

  • Et, maintenant, nous apprenons que, contrairement à ce qu’elle affirmait, notamment à l’Assemblée nationale, le contenu de la décision du juge Dionne, qui permettait aux prévenus d’effectuer des sorties dans la cour extérieure, s’appliquait uniquement les jours de procès, donc, pas le soir de l’évasion.

Pour toutes ces raisons, la ministre n’est plus digne de remplir ses fonctions. Le premier ministre doit exiger sa démission à titre de ministre de la Sécurité publique », a déclaré Pascal Bérubé.

Visionnez la conférence de presse.