Communiqué 
-  17 mars 2014

Le Parti Québécois fait connaître ses engagements afin de donner la priorité aux patients

Laval – La première ministre du Québec et chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a dévoilé aujourd’hui ses engagements pour faciliter l’accès aux services et aux soins de santé partout au Québec. « Tous nos engagements visent un simple objectif : que le patient soit la seule et unique priorité du système de santé », a déclaré la première ministre.

Pour l’occasion, elle était entourée d’une solide équipe de candidats qui rassemble l’expertise de plusieurs groupes de professionnels de la santé :

  • Dr Réjean Hébert, médecin-gériatre, candidat du Parti Québécois dans Saint-François, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés;
  • Véronique Hivon, avocate, candidate dans Joliette et ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse;
  • Diane Lamarre, candidate dans Taillon et ex-présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec;
  • Gyslaine Desrosiers, candidate dans Blainville et ancienne présidente-directrice générale de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec;
  • Dr Gilles Aubé, candidat dans Hull et médecin de famille.


Pauline Marois en compagnie de l'équipe santé du Parti Québécois.

« Depuis septembre 2012, notre gouvernement a travaillé fort pour mettre en œuvre un plan clair et efficace pour que le patient devienne la priorité numéro 1 du système de santé. Nous avons posé des gestes importants pour les soins à domicile, nous avons augmenté le nombre de groupes de médecine de famille (GMF), réduit l’attente à l’urgence et en chirurgie. En 18 mois, le bilan du Parti Québécois en santé est déjà impressionnant, alors que pendant plus de 10 ans, le réseau de la santé et des services sociaux a manqué de vision et de leadership », a ajouté Pauline Marois.

« Nous nous sommes engagés à mettre en place un système de santé public fort, accessible et performant. Dans le prochain mandat, nous comptons poursuivre notre travail, a-t-elle ajouté. Pour y arriver, nous allons implanter le financement axé sur les patients afin d’améliorer l’accès, la qualité, l’équité et l’efficience des services. »

Développement des GMF

« L’accès à un médecin de famille et à son équipe de professionnels de la santé est la priorité des Québécois. Nous faciliterons l’accès à un médecin de famille, continuerons de réduire les attentes et les engorgements dans les urgences, et améliorerons le suivi des personnes atteintes d’une maladie chronique. Depuis notre arrivée au pouvoir, 323 000 Québécois de plus ont accès à un médecin de famille. Pour aller plus loin, nous devons favoriser le travail d’équipe entre tous les professionnels de la santé afin que le médecin puisse soigner plus de patients », a déclaré le docteur Réjean Hébert.

Une fois réélu, le gouvernement du Parti Québécois s’engage à compléter le développement du réseau des GMF afin de donner à tous les Québécois l’accès à un médecin de famille et à son équipe de professionnels de la santé. Ainsi, 44 GMF seront ajoutés, pour arriver à un total de 300 dans tout le Québec.

De plus, 150 professionnels de la santé tels que des nutritionnistes, des travailleurs sociaux ou encore des kinésiologues s’ajouteront et travailleront en collaboration avec les médecins. Il s’agit d’un moyen concret pour soutenir la pratique médicale en GMF et pour assurer un meilleur suivi des patients, en particulier de ceux souffrant d’une maladie chronique.

Faciliter la prise de rendez-vous avec son médecin et en soins spécialisés

« Il est anormal qu’en 2014, on demande encore aux patients de télécopier des prescriptions médicales. Nous devons prendre un virage et nous recentrer sur la réalité des patients du Québec. C’est pourquoi nous allons moderniser tout le concept de prise de rendez-vous. En collaboration avec les professionnels de la santé et les établissements, nous instaurerons un système afin d’offrir une méthode plus efficace et plus conviviale pour obtenir une consultation. Cette mesure aura un effet positif sur les patients du Québec et facilitera sans aucun doute la vie des gens », a ajouté Réjean Hébert.

Un gouvernement du Parti Québécois instaurera un système de prise de rendez-vous pour les services de première ligne et les soins spécialisés dans les établissements publics. Cette mesure novatrice permettra de diminuer de façon significative le temps d’attente pour les patients souhaitant obtenir un rendez-vous auprès des professionnels de la santé, et améliorera l’accès à la chirurgie et à l’imagerie médicale.

Développer le Portail Santé

Toujours dans l’objectif de simplifier la vie des gens, un gouvernement du Parti Québécois développera le Portail Santé, un portail de référence fiable et complet en santé qui présentera une information vérifiée et mise à jour régulièrement, et qui correspondra à la réalité québécoise. À l’heure actuelle, il existe plusieurs sites Internet offrant divers renseignements sur des problèmes de santé. Or, il est difficile d’assurer la fiabilité de l’information.

Permettre aux parents d’obtenir une deuxième carte d’assurance maladie pour leur enfant

Dans le but de faciliter la vie des parents, la Loi sur l’assurance maladie sera modifiée afin de permettre aux parents de se procurer une carte d’assurance maladie supplémentaire pour leur enfant, afin que chaque parent puisse en avoir une avec lui en tout temps. Ce changement administratif répondra aux besoins des parents, notamment à ceux des familles monoparentales.

Améliorer l’accès à l’échographie et à l’imagerie médicale

Le Parti Québécois fait le choix du réseau public en proposant d’augmenter l’offre dans les établissements publics pour améliorer l’accès à l’échographie. À terme, notre objectif est d’assurer l’accès pour la population à des services d’échographie à l’intérieur d’un délai de 3 mois, pour des examens non urgents, et ainsi d’éliminer l’attente déraisonnable. Un investissement de 8 M$ sera nécessaire pour améliorer de façon significative l'accès à cet examen diagnostique et respecter les délais médicalement reconnus.

Pour l’imagerie médicale, nous mettrons également en place un plan d’action pour améliorer l’accès aux services publics.

S’attaquer à la liste d’attente pour les enfants autistes

Un gouvernement du Parti Québécois s'engage à agir prioritairement auprès des enfants autistes et de leur famille. Nous souhaitons réduire le délai d'attente pour l'obtention du diagnostic ainsi que pour l'accès à des services d'intervention précoce. Il est démontré que plus ces services sont offerts tôt dans le cheminement de l'enfant, plus ils peuvent avoir un impact positif et significatif sur son développement.

Nous sommes déterminés à ce que le diagnostic et l'intervention précoce puissent être obtenus rapidement pour les enfants autistes de 0 à 5 ans, en éliminant la liste d'attente sur une période d'un mandat et en simplifiant l'organisation des services.

Finalement, un gouvernement du Parti Québécois interviendra aussi afin d’encadrer les frais accessoires abusifs et dotera le Québec d’un nouveau plan d’action en matière de santé mentale. Nous travaillerons également à assurer l’équité interrégionale dans l’offre de santé afin de rapprocher les soins du lieu de résidence des patients et à assurer une équité en matière de financement des soins de santé.

« Nous avons des solutions pour améliorer l’accès aux soins de santé et nous avons la meilleure équipe pour les instaurer. Nous faisons des patients notre priorité. Je vous propose un gouvernement qui va faciliter la vie des gens, et prendre soin de son monde », a conclu Pauline Marois.

Il nous faut les moyens d’agir

Nous avons un plan et l’équipe pour réussir. Aujourd'hui, il est temps de nous donner les moyens d'aller plus loin encore.


Pauline Marois en compagnie de l'équipe santé du Parti Québécois.

Visionnez la conférence de presse.