Communiqué 
-  20 août 2013

Le ministre Pierre Duchesne lance les travaux du nouveau pavillon universitaire Alouette à Sept-Îles

Sept-Îles - Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, accompagné de la députée de Duplessis et présidente de la Commission de la culture et de l'éducation, Mme Lorraine Richard, du président et chef de la direction d'Aluminerie Alouette, M. André Martel, du maire de Sept-Îles, M. Serge Lévesque, du directeur général du Cégep de Sept-Îles, M. Donald Bherer, et du recteur de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), M. Martin Gauthier, a procédé ce matin à la première pelletée de terre qui lance la construction du nouveau pavillon universitaire Alouette.

Ce nouveau pavillon universitaire sera intégré au complexe d'enseignement supérieur du Cégep de Sept-Îles. Le chantier se mettra en branle dans les jours suivant la cérémonie d'aujourd'hui et l'on prévoit l'inauguration officielle du pavillon à l'automne 2014.

Évalué à 10 millions de dollars, l'investissement dans cette construction est entièrement assumé par Aluminerie Alouette. Le projet de pavillon universitaire découle à l'origine d'une entente conclue en octobre 2011 entre le gouvernement du Québec et Aluminerie Alouette pour l'obtention d'un bloc d'énergie de 500 MW nécessaire à la réalisation de la troisième phase de son projet d'expansion connu sous le nom de la phase 3.

Le président et chef de la direction d'Aluminerie Alouette, M. André Martel, souligne que ce projet est le fruit d'une étroite concertation entre les différents intervenants concernés.

Quant à l'offre de services universitaires, elle sera dispensée par l'UQAC, une institution présente à Sept-Îles depuis plus de 40 ans.

« Je suis heureux de la concrétisation de ce projet, développé autour des pôles régionaux et des attentes du milieu. Il bénéficiera aux étudiants de la région tout en contribuant au développement socio-économique de Sept-Îles. Ce nouveau pavillon universitaire favorisera l'accessibilité aux études supérieures, notamment pour les étudiants de première génération. Il s'agit de la démonstration exemplaire d'une fructueuse collaboration entre intervenants locaux, gens de l'entreprise privée et représentants d'établissements d'enseignement supérieur », a déclaré le ministre Duchesne qui salue l'engagement d'Aluminerie Alouette envers son milieu.

Le ministre a aussi souligné qu'une somme de 1 M$ avait été réservée dans le cadre du plan d'investissements universitaires 2013-2023 du Ministère afin de soutenir l'acquisition d'équipements qui viendront bonifier le projet.

« Il s'agit d'une excellente nouvelle pour la région de la Côte-Nord. En plus de répondre aux besoins de main-d'œuvre qualifiée, ce pavillon universitaire permettra à la population de demeurer dans la région pour étudier. En outre, ces infrastructures de qualité attireront les étudiants de l'extérieur qui pourraient vouloir s'installer en région. Toute la communauté régionale se réjouit de l'apport significatif de ce partenariat dans le développement de l'offre de formation universitaire », de souligner la députée Richard.

Le pavillon Alouette

L'implantation de ce pavillon universitaire de 2 700 m2 se veut un important legs à la collectivité. La volonté de l'entreprise ainsi que celle de l'UQAC et du Cégep de Sept-Îles était de se donner les moyens de répondre à la demande actuelle et future à l'égard de l'offre de formation universitaire dans la région. L'implantation d'un pavillon de services universitaires permettra à la région de se développer davantage.

« Le pavillon universitaire Alouette aura un effet structurant pour la Côte-Nord en plus de garantir une meilleure accessibilité aux études pour les gens d'ici. Nous sommes très fiers d'investir dans l'éducation de cette façon, ce qui confirme une fois de plus notre engagement envers la relève et le développement de ses compétences », a insisté M. Martel.

Une belle démonstration de synergie interordres

L'UQAC, présente à Sept-Îles depuis 1971, pilote un centre d'études universitaires pour l'Est de la Côte-Nord depuis 1975. En 2002, ce centre s'établissait dans les locaux du Cégep de Sept-Îles dans le cadre d'une entente établie avec cet établissement.

Plus que simple locataire et locateur, l'UQAC et le Cégep de Sept-Îles se sont révélés être de véritables partenaires, tant dans le domaine de la formation que dans celui de la recherche. Leur complicité met de l'avant un modèle de développement de l'enseignement supérieur en région basé sur la synergie entre les ordres d'enseignement universitaire et collégial.

Pour M. Martin Gauthier, recteur de l'UQAC, l'annonce d'aujourd'hui vient consolider la présence de l'enseignement supérieur dans l'est de la Côte-Nord. Elle confirme également la présence de l'enseignement universitaire à Sept-Îles et permettra de bonifier l'offre de cours tout en implantant éventuellement de nouveaux projets de recherche en fonction des besoins du milieu. Toujours selon le recteur, la région ne peut que se réjouir de ce partenariat entre les maisons d'enseignement supérieur, Aluminerie Alouette et le gouvernement du Québec.

« Ce projet propose un modèle innovateur de développement de l'enseignement supérieur en région et les ressources sur lesquelles il s'appuie sauront très certainement apporter une contribution significative aux orientations gouvernementales concernant le Nord du Québec. Le Cégep de Sept-Îles est quant à lui fier de voir ainsi l'aboutissement des efforts soutenus qu'il a consacrés, avec ses partenaires, à la promotion de services universitaires de qualité », de renchérir le directeur général du Cégep de Sept-Îles, M. Donald Bherer.

Pour voir les panneaux perspectives du futur pavillon : http://www.mesrst.gouv.qc.ca/actualites/affichage-des-nouvelles/article/5212/

Fiche technique : pavillon universitaire Alouette

Bâtiment phare de l'éducation universitaire régionale et carrefour du savoir, le pavillon universitaire Alouette s'harmonisera parfaitement au complexe d'enseignement supérieur du Collège (Cégep) de Sept-Îles. La construction, qui s'échelonnera sur un an, devrait permettre une inauguration à l'automne 2014. Il permettra à l'Université du Québec à Chicoutimi de positionner l'enseignement et la recherche universitaires pour les années à venir, après plus de 40 ans de présence à Sept-Îles.

Les diverses composantes architecturales intégreront entre autres le bois et l'aluminium, deux matériaux nord-côtiers d'importance. De plus, les techniques de construction et, ultimement d'utilisation, incorporeront des éléments de développement durable conformément à l'engagement d'Aluminerie Alouette en la matière.

Le pavillon en détails :

  • Investissement d'Aluminerie Alouette de 10 M$

  • Superficie d'environ 2 700 m2 répartis sur trois niveaux (sous-sol, rez-de-chaussée et étage)

  • Capacité d'accueil de près de 400 étudiants (présentement un équivalent temps plein d'un peu plus de 125 étudiants universitaires dans les locaux du Cégep de Sept-Îles)

  • De multiples salles de classe dont une, pouvant accueillir jusqu'à 72 étudiants

  • Des laboratoires dédiés, des espaces polyvalents, des salles de visioconférences, des bureaux et un atrium multifonctionnel dans lequel on devrait retrouver quelques œuvres d'artistes locaux

  • Une passerelle permettant aux utilisateurs de circuler aisément vers les autres bâtiments du complexe éducatif

  • Une architecture moderne réalisée par BGLA

  • L'ingénierie-construction assurée par la firme AXOR Experts-Conseils