Communiqué 
-  26 juin 2013

Le ministre Lisée conclu sa mission en Europe - Des actions en faveur de la culture et de la jeunesse

Paris, France - Le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, M. Jean-François Lisée, a conclu aujourd'hui en France une mission européenne amorcée le 20 juin. Au cours de sa visite à Paris, le ministre s'est entretenu avec quatre membres du gouvernement français, en plus de participer à des annonces qui contribueront à renforcer la relation franco-québécoise dans les secteurs de la culture et de la jeunesse.

Inauguration de la Bibliothèque Gaston Miron

En compagnie de la présidente de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Mme Marie-Christine Lemardeley, le ministre Lisée a inauguré la Bibliothèque Gaston Miron, redéployée depuis peu dans la prestigieuse institution universitaire du quartier latin. Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste, M. Alexandre Cloutier, de même que l'ancien premier ministre Bernard Landry étaient présents à cette inauguration.

À la faveur de ce partenariat, le Québec assure une plus grande accessibilité aux ouvrages québécois tout en demeurant propriétaire des quelque 17 000 livres et périodiques qui forment le plus important fonds documentaire québécois à l'étranger. Ce projet s'inscrit dans un contexte plus large de coopération puisque l'établissement accueille depuis 2007 la Chaire d'études sur le Québec contemporain et, depuis 2012, le Centre d'études québécoises.

« Grâce à son association avec la Chaire de recherche et à une programmation soutenue de rencontres culturelles, de colloques et de séminaires, la Bibliothèque Gaston Miron devient un véritable lieu de diffusion de la culture et du savoir québécois au cœur du Paris universitaire », a indiqué le ministre.

Soutien à la jeunesse

M. Lisée a participé à l'annonce d'un soutien financier, par la ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative, Mme Valérie Fourneyron, qui permettra à huit jeunes Français d'effectuer un stage au Québec sous l'égide du Comité d'action politique franco-québécois (CAP-FQ), dès septembre prochain.

« Grâce à cette organisation, de jeunes militants québécois et français de tous les horizons politiques peuvent effectuer des stages dans des cabinets ou au sein de partis politiques, sur l'autre territoire, au nom de la relation franco-québécoise. Il s'agit là d'un moyen original de créer des ponts entre les jeunesses du Québec et de la France tout en stimulant leur engagement politique, dimension essentielle de l'exercice démocratique », a déclaré le ministre Lisée.

De jeunes Québécois actuellement en stage à Paris étaient présents lors de cette annonce. Notons que le gouvernement du Québec apporte son soutien au CAP-FQ à travers la Commission permanente de coopération franco-québécoise.

Rencontres politiques à Paris et Bruxelles

Les relations économiques avec la France figuraient également à l'agenda. Le ministre s'est entretenu avec le ministre de l'Économie et des Finances, M. Pierre Moscovici, de même qu'avec la ministre du Commerce extérieur, Mme Nicole Bricq. Les échanges ont porté notamment sur le projet d'accord économique Canada-Union européenne. La venue possible au Québec d'une mission commerciale dans le secteur de l'électrification des transports menée par le ministre Moscovici a aussi été évoquée.

Le ministre a rencontré la ministre déléguée chargée des Français de l'étranger, Mme Hélène Conway-Mouret. Ils ont tous deux coprésidé la 5e Réunion du Comité bilatéral de suivi de l'Entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. Les ministres ont profité de cette rencontre pour inviter les vétérinaires et les psychologues à conclure des arrangements de reconnaissance mutuelle.

Le 24 juin, avant son arrivée à Paris, le ministre s'est entretenu à Bruxelles avec le ministre de l'Enseignement, de la Jeunesse, de l'Égalité des chances et des Affaires bruxelloises du gouvernement flamand, M. Pascal Smet. Il a également échangé sur des questions européennes avec des dirigeants du Center for European Policy Studies et du European Policy Center.

« Les nombreuses rencontres au programme, jumelées à l'important volet économique réalisé en Allemagne en présence d'entreprises québécoises du secteur de l'électromobilité, témoignent du caractère unique et de la profondeur de nos relations avec nos partenaires européens », a conclu le ministre Lisée.