Communiqué 
-  17 janvier 2014

Le ministre Jean-François Lisée dirige une mission multisectorielle au Japon

Québec - Le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, M. Jean-François Lisée, dirigera une mission au Japon, du 19 au 24 janvier prochain, accompagné d'une quarantaine d'entreprises, d'universités et d'organismes québécois et japonais.

Cette visite du ministre Lisée en sol nippon sera l'occasion de souligner le 40e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Tokyo. « La présence soutenue du Québec au Japon depuis 40 ans revêt pour nous une grande valeur. Dans le contexte mondial actuel, où les échanges commerciaux tendent à se libéraliser, nous attachons une importance primordiale à la continuité de ces relations. Il importe de sensibiliser les décideurs politiques et les milieux d'affaires japonais sur les nouvelles priorités québécoises en matière de développement économique et les occasions d'affaires qui se présentent. », a déclaré le ministre.

En effet, cette mission s'inscrit dans la poursuite des objectifs visés par la Politique économique du Québec lancée par le gouvernement Marois en octobre dernier et contribuera à créer un environnement d'affaires favorable pour développer et renforcer des partenariats internationaux.

Le ministre Lisée profitera de cette visite au Japon pour présenter aux représentants du gouvernement central et des milieux économiques japonais la Politique nationale de la recherche et de l'innovation, le Plan de développement du commerce extérieur, la Politique industrielle et la Stratégie d'électrification des transports. La mission sera par ailleurs l'occasion pour les universités et instituts de recherche québécois de développer des partenariats en sciences sociales et humaines de même que dans le domaine de l'électrification des transports et des énergies vertes.

Troisième économie mondiale et septième client du Québec dans le monde, le Japon est un marché hautement concurrentiel et un chef de file mondial en science et technologie qui présente de nombreuses occasions d'affaires pour les entreprises québécoises, principalement dans des secteurs de niche comme les technologies de l'information, la construction verte, l'animation en trois dimensions, l'aéronautique et les sciences de la vie. Au chapitre des investissements, le Québec compte une cinquantaine de filiales japonaises générant actuellement quelques 6000 emplois, alors que les exportations québécoises à destination du Japon ont augmenté de 23 % en 2012, totalisant un milliard de dollars.