Communiqué 
-  9 mai 2013

La première ministre dévoile la Stratégie d’intervention gouvernementale pour le développement de la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Gaspé - La première ministre du Québec, Pauline Marois, et le ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Gaétan Lelièvre, ont dévoilé, aujourd’hui, la Stratégie d’intervention gouvernementale pour le développement de la région Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine. Issue d’un exercice mené avec les acteurs socioéconomiques de cette région, la Stratégie d’intervention est le fruit de consultations réalisées dans la région auprès des partenaires régionaux et des ministères concernés.

« Notre gouvernement avait pour objectif de livrer un plan d’intervention pour soutenir le développement économique de la région en mettant en valeur ses multiples ressources. Il nous importait d’agir en harmonie avec les priorités de la population et en respectant les principes fondamentaux du développement durable. Ce sont là des enjeux qui me tiennent à cœur, et c’est pourquoi j’ai choisi d’assumer personnellement la présidence du Comité ministériel de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine qui a élaboré cette Stratégie », a déclaré la première ministre.

Les défis relatifs à la main-d’œuvre seront au cœur de l’intervention gouvernementale. S’il apparaît impossible de briser totalement la saisonnalité qui caractérise certains secteurs, le gouvernement doit appuyer la région afin d’en atténuer l’ampleur. Il est donc essentiel de poursuivre le développement de secteurs novateurs pour lesquels la saisonnalité n’est pas un enjeu, à savoir l’industrie éolienne et les technologies de l’information et des communications.

Afin de mettre en valeur les ressources exceptionnelles de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, la Stratégie s’appuiera autant sur les secteurs traditionnels de l’économie de la région que sur les secteurs innovants. De nombreux projets, chantiers et idées à explorer sont prévus dans le cadre de la Stratégie, notamment des projets importants de développement éolien.

Le gouvernement souhaite appuyer les initiatives favorisant l’essor de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. « L’objectif de la Stratégie d’intervention gouvernementale est simple : mettre en valeur les ressources régionales, maintenir la qualité de vie exceptionnelle qui prévaut sur le territoire, favoriser la prospérité; en somme, faire rayonner la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine! », a indiqué le ministre Lelièvre, vice-président du comité ministériel. Différents mécanismes seront mis en place pour que les efforts locaux, régionaux et gouvernementaux convergent vers des résultats concrets. Le gouvernement propose à la région une Stratégie quinquennale dont l’approche évolutive permettra de soutenir les initiatives régionales de façon continue et adaptée.



Le Fonds d’aide à l’initiative régionale

La Stratégie prévoit également la mise en place du Fonds d’aide à l’initiative régionale (FAIR), spécifique à la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, qui est doté d’une enveloppe de 6 M$ pour l’année 2013-2014. Le FAIR a pour objectif de soutenir les projets de développement économique et touristique de la région afin de favoriser la création d’emplois et de richesse.

La région bénéficie également d’autres outils ayant un impact important pour son développement. Soulignons que le crédit d’impôt à l’investissement relatif au matériel de fabrication et de transformation est à la base du nouveau régime d’aide aux entreprises manufacturières des régions-ressources. Pour la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le taux majoré applicable est de 40 %, alors que le taux moyen est de 10 % pour l’ensemble du Québec. Ce crédit d’impôt a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2017 lors du budget 2013-2014. Le crédit d’impôt pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec fait quant à lui partie de la transition vers ce nouveau régime et doit prendre fin le 31 décembre 2015.

« La région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine est un joyau pour le Québec. Avec ses paysages à couper le souffle, son ouverture sur le monde, ses ressources naturelles d’une richesse incomparable et sa population chaleureuse et dynamique, cette région a tout pour rayonner, ici comme à l’international. Je souhaite que cette stratégie réponde aux besoins des Gaspésiens et des Madelinots, qu’elle favorise l’essor de la région, et qu’elle s’inscrive dans une perspective de prospérité durable, profitable à l’ensemble des Québécois », a conclu la première ministre.

Consultez la Stratégie d’intervention gouvernementale pour le développement de la région Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine ([pdf])(http://www.mce.gouv.qc.ca/publications/2013-2018-sig-gim.pdf)