Communiqué 
-  25 février 2015

Grâce au travail du Parti Québécois - Une commission parlementaire se penchera sur les paradis fiscaux

Québec – Grâce au travail du député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, la Commission des finances publiques a accepté de se saisir d’un mandat d’initiative sur le phénomène des paradis fiscaux, qui permettent à des citoyens et à des entreprises du Québec d’avoir recours à l’évasion fiscale.

« L’évasion fiscale est un phénomène grave et profondément injuste pour les Québécois honnêtes qui paient leurs impôts. Une commission parlementaire entendra donc toutes les parties concernées, notamment les organisations responsables du respect de nos lois, les banques, ainsi que les experts en fiscalité et en comptabilité afin de mesurer l’ampleur du phénomène et d’identifier des solutions pour combattre l’évasion fiscale », a déclaré Nicolas Marceau.

Rappelons que le Parti Québécois a proposé ce mandat à la suite des scandales financiers européens ayant démontré que des centaines de Québécois utilisent des comptes en Suisse. « Éviter l’impôt par le recours aux paradis fiscaux est un procédé malhonnête qui coûte cher au Trésor québécois. Celles et ceux qui pratiquent l’évasion fiscale profitent de tous nos services, mais ne cotisent pas comme les autres citoyens; cette situation doit prendre fin. Les Québécois veulent que ça change », a conclu le député de Rousseau.