Communiqué 
-  12 novembre 2012

Création de 28 000 nouvelles places. Un enfant, une place : un engagement qui se concrétise

Montréal – La première ministre du Québec, Pauline Marois, et la ministre de la Famille, Nicole Léger, annoncent la création, d’ici la fin de 2016, de 28 000 nouvelles places à contribution réduite au réseau des services de garde du Québec. Ainsi, conformément à son engagement, le gouvernement complètera le réseau en rendant disponibles 250 000 places à contribution réduite afin de mieux répondre à la demande des familles québécoises.

La réalisation de ces 28 000 places s’effectuera en deux phases. Dans un premier temps, le gouvernement donne le feu vert dès maintenant à la création de 13 000 nouvelles places. Les projets retenus dans le cadre de cette première phase font suite à l’appel de projets lancé en 2011 et ont tous été recommandés par les comités consultatifs régionaux.

Dans un deuxième temps, le gouvernement lancera dès février prochain un nouvel appel de projets pour la création de 15 000 places supplémentaires à contribution réduite. Les projets devront être soumis avant la fin juin 2013. Les 22 comités consultatifs régionaux procéderont à l’analyse des projets reçus et recommanderont ceux qui correspondent le mieux aux besoins du milieu. Ces 28 000 nouvelles places seront toutes disponibles d’ici quatre ans.


Le gouvernement Marois tient parole

« Je suis particulièrement fière de confirmer que le gouvernement tient son engagement de compléter le réseau de services de garde à 7 dollars d’ici quatre ans. Notre objectif est que d’ici la fin de 2016, chaque famille désirant que son enfant fréquente un service de garde puisse le faire. Ce sera enfin : un enfant, une place », a déclaré Pauline Marois.

En 1997, le gouvernement du Québec a posé plusieurs gestes afin de placer le bien-être des enfants au cœur de sa politique familiale. Les objectifs poursuivis étaient de reconnaître la famille comme une valeur collective fondamentale et de soutenir les parents dans l’exercice de leurs responsabilités familiales, tout en favorisant la participation des femmes au marché du travail. En ce sens, la mise en place d’un réseau de services de garde éducatifs à contribution réduite aura été une mesure déterminante.

28 000 enfants de plus auront une place

« Favoriser le développement des enfants et leur donner une chance égale dès le début de leur vie est notre mission de tous les jours. Un enfant, une place est un engagement électoral qui se concrétise aujourd’hui. Grâce à notre gouvernement, tous les parents qui le souhaitent pourront avoir accès à une place à 7 dollars pour leur enfant », a ajouté Nicole Léger, en remerciant chaleureusement les membres de tous les comités consultatifs, qui n’ont pas ménagé leurs efforts au cours des derniers mois afin de recommander les meilleurs projets.

« Quinze ans après leur création, la popularité des services de garde ne fait plus de doute. Notre politique familiale est avant-gardiste. Elle se distingue parmi les meilleures des pays développés. Elle traduit l’engagement du gouvernement du Québec envers le développement des enfants et le mieux-être des familles. C’est ainsi que nous préparons l’avenir de nos enfants, notre plus grande richesse », a déclaré Pauline Marois.