Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et Saint-Jean plus forts

Saint-Jean-sur-Richelieu – Madame Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre de l’histoire du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Après avoir mis de l’ordre, le gouvernement du Québec a de nouveau les moyens d’agir pour que les Québécois retrouvent de la fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et l’identité et des mesures pour mieux vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois s’engage à rendre le Québec plus fort.

À cet égard, le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale et whip adjoint du gouvernement, Dave Turcotte, est heureux du bilan de la première année de son mandat comme député-ministériel, et tient à souligner sa contribution au bilan du gouvernement en nous faisant part du travail accompli dans différents secteurs d’activité au cours de cette dernière année, avec l’appui du gouvernement.

En effet, Dave Turcotte a réglé, depuis qu’il est député en 2008, de nombreux dossiers et encore plus au cours de cette dernière année au gouvernement en travaillant avec les partenaires impliqués. « Ça va de mieux en mieux à Saint-Jean et j’ai travaillé avec le milieu afin de donner des résultats tangibles pour nos concitoyens et force est de constater que nous avons des résultats pour Saint-Jean avec l’appui d’un gouvernement à l’écoute », de souligner Dave Turcotte.

Pour l’éducation, le député a appuyé l’implantation de Zone pro études et le programme Grands Frères, Grandes Sœurs, la promotion de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes, mais aussi la concertation de la région afin de donner le goût de la lecture à nos jeunes et ainsi lutter contre l’analphabétisme, lutte encouragée par l’octroi de 97 463$ à la Porte ouverte, centre d’alphabétisation et de francisation de Saint-Jean-sur-Richelieu. L’éducation, c’est aussi le maintien de nos infrastructures avec un investissement de 3 millions $ pour 29 chantiers d’infrastructures scolaires dans 19 établissements, ainsi que d’autres investissements pour des écoles de Saint-Jean-sur-Richelieu, soit 2,2 millions $ pour un nouveau gymnase à l’école Aux-Quatre-Vents, en plus du début de la construction de 8 nouvelles classes, 2,03 millions $ pour l’ajout de 5 nouvelles classes à l’école St-Johns. Pour le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, c’est un programme d’études techniques accordé, le programme de Gestion et technologies d’entreprise agricole, ainsi qu’une subvention de 50 000$ pour l’acquisition de nouveaux équipements. Pour le Centre de formation professionnelle Chanoine-Armand-Racicot, c’est un nouveau programme d’études professionnelles qui sera implanté, Pâtisserie de restauration contemporaine. Ainsi, nous sommes véritablement au travail pour l’éducation!

Que ce soit pour les familles où 276 nouvelles places en service de garde dans la circonscription ont été octroyées et plus de 300 nouvelles places seront créées dans la région, que ce soit pour appuyer et soutenir nos organismes communautaires qui sont au cœur de notre développement social à qui 82 482$ ont été distribué dans le cadre du Programme de soutien à l’action bénévole ou que ce soit pour l’implantation de deux jardins communautaires dans des édifices de l’Office municipal d’habitation Haut-Richelieu avec une subvention de 5000$, le député est présent! Pour nos immigrants, c’est 54 600$ accordés à l’organisme Droit à l’emploi afin de travailler à mieux vivre ensemble. Pour nos jeunes, c’est appuyer le projet de Complexe jeunesse pour donner un véritable centre polyvalent à nos jeunes ainsi que le droit de vote dans les établissements scolaires, qui permettra à 4 000 étudiants d’en bénéficier. L’implication du député Dave Turcotte pour les jeunes se traduit, en plus de sa présence à de nombreuses activités, par sa participation à la Tournée québécoise de consultation jeunesse. Il a d’ailleurs gagné le prix implication politique au concours «Je prends ma place» du Forum Jeunesse Montérégie Est, pour son implication dans sa communauté et son milieu de vie, donnant ainsi l’exemple à nos jeunes.

Pour la santé, c’est notre gouvernement qui a procédé à l’autorisation de l’agrandissement de l’Hôpital du Haut-Richelieu, un investissement de 105 millions $. La santé, c’est encourager le développement de saines habitudes de vie avec l’inauguration du nouveau complexe sportif de Saint-Blaise-sur-Richelieu et l’appui au programme de crédit santé du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. C’est aussi investir dans la région plus de 260 000$ dans l’appui aux aidants naturels afin d’aider à construire un système de santé de proximité à l’écoute des gens, c’est 66 lits de plus en CHSLD à Saint-Jean-sur-Richelieu et l’inauguration de la maison de naissance du Centre de Santé et des services sociaux Haut-Richelieu-Rouville. Ainsi, nous sommes au travail pour la santé!

La culture est au cœur des actions de Dave Turcotte. Comptons le partenariat avec le concours ZOOM sur ma ville, le livre Atours et alentours, sur notre patrimoine bâti régional, le livre Ce qu’il ne faut pas dire, sur nos légendes urbaines, les boîtes lumineuses au cœur du Vieux-Saint-Jean, les démarches pour le monument à la mémoire de Félix-Gabriel Marchand, l’octroi d’une subvention de 7 500$ pour une étude patrimoniale sur l’Héritage Feller à Saint-Blaise-sur-Richelieu, sans compter l’appui constant aux organismes culturels de la région et la signature d’une entente de développement culturel de 210 000$ entre la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, la MRC du Haut-Richelieu et le gouvernement du Québec.

Pour la sécurité routière, nous réparons nos infrastructures! Le chantier de l’urbanisation du boulevard Saint-Luc est bien entamé, l’installation des feux de circulation de l’intersection du chemin Grand-Bernier Nord et Deland à Saint-Jean-sur-Richelieu, le remplacement du ponceau de la route 223 à Saint-Blaise-sur-Richelieu et celui de L’Acadie sont terminés, ainsi que le pavage de l’autoroute 35. Pour Saint-Blaise-sur-Richelieu, ce sont des investissements de 39 266$ pour l’amélioration du réseau routier municipal et 12 356$ pour l’entretien de la signalisation aux passages à niveau et pour Saint-Jean-sur-Richelieu, c’est 25 278$ pour le réseau routier de L’Acadie et 24 713$ pour les passages à niveau, en plus de 1,3 million $ pour le transport collectif des personnes, sans parler de l’annonce de la reconstruction du pont Gouin, un projet majeur de près de 80 millions $ pour la revitalisation du Vieux-Saint-Jean. Ainsi, nous sommes vraiment au travail pour la sécurité des citoyens!

L’économie, c’est aussi développer nos PME et stimuler la relève, c’est échanger avec nos entrepreneurs pour mieux les connaître et les appuyer. C’est investir 626 326 $ pour soutenir deux de nos entreprises, Logistik Unicorp et Protec-Style. C’est aussi l’implantation d’un Centre de transfert des entreprises chez nous, un investissement de 198 000$ sur trois ans, ainsi qu’une aide financière de 635 000$ à l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, événement qui génère des retombées économiques annuelles de 18 millions $. C’est aussi l’initiative du député de tenir un Forum sur la situation de l’économie et de l’emploi afin de dresser un portrait et établir des priorités d’action. La création d’emplois et le développement économique sont des priorités pour le député Dave Turcotte.

Le député a distribué 3 000 arbres à Saint-Jean-sur-Richelieu et a obtenu la réalisation d’une étude de faisabilité, avec une aide de 125 000$, pour l’implantation d’un train de banlieue reliant Saint-Jean-sur-Richelieu à Montréal. Avec ce projet mobilisateur et durable, nous sommes au travail pour l’environnement!

« Vous le voyez, la circonscription de Saint-Jean va dans la bonne direction, j’en ai la conviction. Chaque jour, la région connaît des succès avec ces nombreux projets créateurs d’emplois, ce qui se traduit déjà par une diminution du taux de chômage de 5,66% à Saint-Jean-sur-Richelieu depuis 2012. Cette première année, ce n’est qu’un début, à voir tout ce que l’on a accompli en un an, imaginez quatre ans! Avec l’intégrité et la souveraineté à la base de notre action politique et avec toutes ces actions concrètes accomplies, nous sommes véritablement au travail pour Saint-Jean et pour l’ensemble du Québec », de conclure Dave Turcotte.