Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement: Rendre le Québec et Sainte-Marie-Saint-Jacques plus forts

Montréal – Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a de nouveau les moyens d’agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et la fierté de vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort.

Le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques se dit fier de sa première année au sein du gouvernement : « Il y a un an, vous avez été plus de 36% à m’élire. Je me suis présenté avec la conviction profonde de faire de ce quartier un milieu de vie inégalé et de faire de notre nation un Pays »,

« Après une année passée à votre service en plus d’être chargé du dossier d’adjoint parlementaire à la première ministre (volet électrification des transports) je suis toujours hautement honoré de vous représenter à l’Assemblée nationale du Québec », a soutenu le député.

Dans un contexte de gouvernement minoritaire le député a soutenu : « Au cours de ce mandat je me suis attardé aux vrais enjeux auxquels est confronté mon quartier : santé, éducation, lutte contre la pauvreté, l’exclusion sociale et l’amélioration de la qualité de vie des résident(e)s ».

« Dès mon arrivée le 5 septembre 2012 j’ai constaté la solitude, l’isolement et le manque de soutien autant pour les jeunes gais et lesbiennes, les étudiants, les familles ou les aînés. Ce constat qui ne reflétait pas les valeurs de respect défendues par le Québec m’a fait redoubler d’effort dans mon travail. J’ai donc rencontré plusieurs responsables d’organismes communautaires. Grâce à leur connaissance du terrain et à leur expertise, nous avons formé un noyau solide. Il m’est essentiel d’aller rencontrer les gens sur le terrain afin de bien connaître les préoccupations pour porter ces dossiers à l’attention de mes collègues », a rappelé le Daniel Breton.

Le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques se réjouit de quelques réalisations de son gouvernement dans Sainte-Marie-Saint-Jacques en matière de santé et d’éducation.

Santé

« La toute première : la création d’une Maison des naissances. Cette démarche d’accessibilité était pour moi très importante étant donné que de plus en plus de femmes et de familles font aujourd’hui appel aux services d’une sage-femme. Cette maison de naissance permettra aux mères qui le désirent d’avoir leur enfant dans un cadre intime et personnalisé, tout en bénéficiant d’un environnement spécifiquement conçu pour les accouchements naturels. Cette offre supplémentaire de services de première ligne en périnatalité permettra d’enlever de la pression sur le milieu hospitalier. Ce projet, je le crois, démontre à quel point notre gouvernement est à l’écoute des gens de leurs préoccupations et de leurs besoins. Les citoyens de Sainte-Marie-Saint-Jacques et de l’Est de Montréal réclamaient cette maison de naissance depuis longtemps et je suis heureux de sa concrétisation. »

Éducation

« La seconde : l’implantation des résidences étudiantes au cœur du Quartier Latin. La réalisation de cette première résidence étudiante offre un avenir à l’Îlot Voyageur. Cette revitalisation et ces nouveaux logements viendront dynamiser tout un secteur. Cette solution innovante permettra à plus d’une centaine d’étudiants d’avoir une chambre et de permettre aux coopératives de solidarité et groupes communautaires de s’y installer en plus créer des emplois. Cette vision de croissance durable permettra de veiller à ce que Sainte-Marie-Saint-Jacques continue d'être un endroit formidable où vivre, travailler et élever sa famille », a déclaré fièrement le député.

Il a à cœur le développement social et économique de son quartier. Sur le plan social, pensons aux soins à domicile, pour lesquels 100 millions de dollars de plus par année injecté. Le gouvernement a proposé une politique ambitieuse, responsable et nécessaire avec l’assurance autonomie. En plus de travailler pour les aînés, le gouvernement travaille pour les enfants et les jeunes familles en allant de l’avant avec la maternelle à 4 ans dans les milieux défavorisés et en créant 28 000 places en garderie. Sans parler de l’ambitieux projet d’électrification des transports.

« Le travail colossal effectué par Madame Marois après seulement quelques mois au pouvoir est impressionnant par sa nature des initiatives prises. Nous députés du Parti Québécois construisons l’avenir et, nous avons bien l’intention de garder le cap dans cette direction. Quant à moi, je suis dans l’action et je travaille fort pour laisser un héritage durable dans ce quartier », a conclu le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Daniel Breton.