Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement: Rendre le Québec et Abitibi-Est plus forts

Val-d’Or – Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année du mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a de nouveau le moyen d’agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et la fierté de vivre ensemble. Le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort.

La première femme élue députée en Abitibi-Est, Mme Élizabeth Larouche, qui est également ministre déléguée aux Affaires autochtones, dresse un bilan très positif du travail effectué au cours de l’année.

« Comme gouvernement, notre première année fut pour le moins chargée! Nous avons entrepris un changement de cap majeur qui profite déjà à l’ensemble des Québécoises et Québécois. Le contexte était difficile en raison des dégâts laissés par le précédent gouvernement. Nous avons travaillé fort et le Québec se porte mieux. J’ai très hâte à la rentrée parlementaire pour continuer à travailler pour ma région et pour le Québec! », a déclaré fièrement Mme Larouche.

Au travail pour la région

Mme Larouche souligne son implication dans l’économie locale avec, notamment, des investissements de son gouvernement auprès des entreprises Technologies Élément et Technobois, investissements servant à la formation des employés et à la construction d’une nouvelle usine. La députée mentionne également la mise en place, en partenariat avec des organismes locaux, de stages rémunérés en milieu de travail pour jeunes autochtones ainsi que le support accordé au projet de transport collectif Taxibus de Val-d’Or.

Élizabeth Larouche s’est de plus consacrée à de nombreux dossiers du domaine de la santé et des services sociaux. La question du logement, de la desserte ambulancière, de l’itinérance et de l’unité de médecine familiale ne sont que quelques-uns des dossiers que la députée mène de front. Elle tient aussi à signaler les efforts déployés dans le dossier de l’agrandissement du Centre de formation professionnelle.

« En tant que députée d’Abitibi-Est, j’ai travaillé avec détermination afin de mener à bien plusieurs projets importants pour la circonscription. Au Parti Québécois, nous faisons de la politique pour aider les familles et les régions. La solidarité, c’est la base de notre action politique », a déclaré Élizabeth Larouche.

La ministre Larouche rappelle le rôle qu’elle a exercé lors des discussions entourant l’adoption du nouveau régime d’impôt minier : « L’industrie minière occupe une place de choix en région. Il importe d’être à l’écoute des préoccupations de tous les intervenants. J’ai d’ailleurs créé un espace de dialogue qui, j’en suis convaincue, est profitable à l’ensemble des citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue », a affirmé la députée.