Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement: Rendre le Québec et Duplessis plus forts

Sept-Îles – Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a de nouveau le moyen d’agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et la fierté de vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort.

Lorraine Richard, fière de son gouvernement

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, élue depuis maintenant 10 ans, se dit plus fière que jamais d’être membre de l’équipe du Parti Québécois. Les 12 derniers mois ont été marqués par des investissements record dans le comté et par une écoute active de la part du gouvernement.

« Les libéraux et les caquistes se plaisent à dire que nous avons ralenti le développement du Nord. Ce que je constate, après un an au gouvernement, est tout le contraire. Il y a eu accélération des initiatives du gouvernement pour soutenir les communautés du Nord et ce, dans tous les domaines. Que ce soit en matière d’infrastructures municipales, en santé ou en tourisme, le gouvernement a été présent », a déclaré Lorraine Richard.

La députée cite notamment en exemple les millions octroyés aux municipalités de Havre-St-Pierre, Sept-Îles, Port-Cartier, Fermont et Schefferville dans le cadre du développement nordique. La Minganie a obtenu son complexe aquatique et le centre de services du complexe Romaine sera installé à Havre-St-Pierre. Du côté du tourisme, le gouvernement a renouvelé son entente avec l’ATR de Duplessis, financé l’Agence de voyage CoSte de même qu’un lien maritime entre Rivière-au-Tonnerre et Anticosti. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de son côté, a bouclé le dossier du pavillon universitaire à Sept-Îles.

Par ailleurs, le projet d’agrandissement de la résidence Gustave-Gauvreau pourra aller de l’avant et de nouvelles places en CPE ont été créées. La première ministre, Mme Pauline Marois, de même que le ministre de la Santé, M. Réjean Hébert, se sont tous deux engagés à ne pas forcer de fusions entre les centres de santé.

Quant aux budgets en transport, ils ont été maintenus dans la région et l’entente Pakatan, qui battait de l’aile, a été annulée.

« Bien que nous soyons un gouvernement minoritaire, plusieurs lois importantes ont été adoptées. Nous avons mis en place le Secrétariat au développement nordique et bientôt, les antennes satellites seront implantées. Notre travail ne fait que commencer. Nous ferons avancer le Québec et la circonscription de Duplessis encore plus loin », a conclu la députée.