Communiqué 
-  4 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et Richelieu plus forts

Sorel-Tracy « Il y a un an, jour pour jour, Mme Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre de l'histoire du Québec,» a rappelé, avec fierté et émotion, la députée de Richelieu et ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb. « Sa première année à la tête du gouvernement a été marquée par l’écoute, l’intelligence politique et la détermination. Après avoir mis de l'ordre sous sa gouverne, le gouvernement du Québec a de nouveau les moyens d’agir pour bâtir un Québec plus fort, plus fier.» Les priorités du gouvernement sont claires : l’économie et la création d’emplois; la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin; et enfin, l'identité et des mesures pour mieux vivre ensemble

Les priorités dans Richelieu : création d’emplois, environnement et aide aux familles

À l’instar de son gouvernement, Élaine Zakaïb a dressé un bilan positif de sa première année : « Je suis venue en politique pour faire avancer les choses pour ma région et pour tout le Québec. Je suis fière des résultats obtenus : les choses ont avancé dans la circonscription, notamment sur le plan de l’économie et des emplois et sur celui de l’amélioration de la qualité de vie par des actions en santé, en environnement, en transport collectif, en culture et en soutien aux familles. Et ce n’est qu’un début!»

Élaine Zakaïb a poursuivi en rappelant les dossiers qui ont abouti ou fait des progrès depuis un an estimant les investissements dans Richelieu à quelques centaines de millions de dollars. « Mais au-delà de ces millions, ce qui compte, a insisté Mme Zakaïb, ce sont les projets concrets qu’on a ainsi soutenus et qui contribuent à notre prospérité et à notre qualité de vie.»

Prospérité : des projets créateurs d’emplois durables

« Les grand projets, privés ou publics, sont longs à mettre en branle, mais ce sont les plus porteurs, par leur capacité à créer des emplois durables, a tenu à rappeler Élaine Zakaïb. J’ai d’ailleurs consacré beaucoup d’énergies au cours de la dernière année à faire avancer certains de ces projets et je suis confiante en leur aboutissement prochain.»

Elle travaille notamment avec le CLD, son ministère et Investissement Québec pour convaincre l’entreprise Terra Nova de venir s’installer à Sorel-Tracy : « Les choses se présentent bien, mais ce sont des efforts de tous les instants.» La ministre a enfin promis l’annonce prochaine de deux projets dans le secteur alimentaire.

La ministre a aussi rappelé l’annonce récente de la construction, dès l’automne du centre de détention de Sorel-Tracy, que tout le monde attendait avec une impatience croissante. La construction débutera dès cet automne et le centre sera prêt à fonctionner en début de 2017. « Ce projet d’envergure qui constitue un investissement de 266 millions $, représentera 300 emplois directs pour la durée de la construction et 150 emplois permanents de plus, une fois le centre en opération. C’est un apport majeur pour la région. » Mme Zakaïb a aussi fait état du comité interministériel sur le corridor de l’autoroute 30 qu’elle co-préside et qui doit élaborer une stratégie pour développer la Montérégie.

Elle a par ailleurs tenu à rappeler que les véritables créateurs d’emplois demeuraient les entrepreneurs. C’est pourquoi elle regrette que les partis d’opposition aient rejeté le projet de Banque de développement économique, un outil de développement puissant et indispensable pour soutenir les entrepreneurs et favoriser les investissements privés dans toutes les régions, dont la sienne. « Nous y croyons et savons que la demande est là. On trouvera un moyen de répondre à cette demande. » Mme Zakaïb a aussi annoncé pour l’automne la mise en œuvre de la politique industrielle pour relancer le manufacturier, qui sera un des piliers de la politique économique du gouvernement, afin de créer de la richesse et des emplois durables.

Elle a enfin rappelé que la prospérité pouvait aussi passer par l’environnement et la culture : « La salle Georges-Codling, pour laquelle nous avons maintenu l’aide de 5,2 millions de dollars en octobre dernier, malgré la situation financière difficile du gouvernement, contribuera tant à la vie culturelle qu’à la vie économique de la région.»

Environnement : écotourisme et Technopole en écologie industrielle

« Dans la perspective du développement durable, environnement et économie vont de pair », a rappelé Mme Zakaïb, citant pour exemple la restauration du marais Saint-Louis, dans la Baie Lavallière où un demi-million de dollars a été investi. Ce projet mené par la ministre, conjointement avec le ministre de l’Environnement, du Développement durable, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, contribuera à renforcer la vocation éco-touristique de la région.

La députée mise aussi sur le statut de Technopôle en écologie industrielle de la région pour développer l’économie. Elle continue ainsi à collaborer avec les principaux partenaires afin de renforcer ce statut avec des projets novateurs qui contribuent à la diversification et à l’instauration d’une économie basée sur le développement durable

Santé et transport : des mesures pour aider les familles

Élaine Zakaìb s’est réjouie de l’arrivée de dix nouveaux médecins de famille dans la région, une cohorte record. « C’est un des besoins les plus criants dans la région. Je suis heureuse qu’on puisse enfin mieux y répondre. » Elle en a profité pour rappeler à la population de s’inscrire sur la liste. Le gouvernement a également accordé au CSSS Pierre-De Saurel plus d’un demi-million de dollars supplémentaires pour les soins à domicile, un autre besoin important.

Pour aider les jeunes familles, 68 nouvelles places ont été créées à Saint-David, Saint-Roch-de-Richelieu et Yamaska. « Cette première phase visait à répondre aux besoins les plus criants. De nouvelles places seront annoncées prochainement », a promis la députée. Le gouvernement a aussi en partie financé la création d’un parc-école à Saint-Joseph-de-Sorel et accordé au cégep de Sorel-Tracy une nouvelle technique en éducation à l’enfance. On également réduit de 28% l’iniquité dans l’attribution de montants en santé pour la Montérégie, amorçant ainsi le chemin vers l’équilibre interrégional.

Enfin, récemment, la MRC Pierre-De Saurel a reçu 59 000 $ du gouvernement pour implanter un système de transport collectif inter-municipal. « C’est un apport majeur pour notre région, a soutenu la députée de Richelieu. Ce transport collectif est une absolue nécessité afin d’assurer la vitalité des municipalités rurales.»

Élaine Zakaîb a conclu en rappelant que son bureau était toujours ouvert et ses attachées politiques disponibles pour répondre en son nom aux demandes ou pour les lui acheminer. Elle a aussi réitéré son engagement à l’égard de la région et appelé à la collaboration de tous les acteurs concernés par son développement. « C’est ensemble que nous allons réussir à faire avancer les choses pour la région et le Québec tout entier.»