Communiqué 
-  6 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et Bonaventure plus forts

Carleton - Le 4 septembre 2012, Pauline Marois est devenue la première femme première ministre de l'histoire du Québec. Après avoir mis de l'ordre, le gouvernement du Québec a de nouveau les moyens d’agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, l'identité et les mesures pour mieux vivre ensemble.

Le Parti Québécois célèbre donc son premier anniversaire en tant que gouvernement et Sylvain Roy, député de Bonaventure, n’est pas peu fier de ce qui a été accompli durant cette année, non seulement par sa formation politique, mais également pour son comté.

En effet, aucun dossier n’a été négligé; des investissements significatifs et des débouchés attendus ont touché tous les secteurs. Pour n’en nommer que quelques-uns, rappelons la reconduction du programme des travailleurs sylvicoles du côté forestier; en santé, l’investissement de 4,5 millions pour un projet de service externe de gériatrie ambulatoire au CSSS du Rocher-Percé; en éducation, les fonds permettant la reconduction du CCTT du Centre collégial de Carleton pour les cinq prochaines années; sans oublier l’apport aux niveaux des logements collectifs, des transports, de l’environnement et du récréotourisme. Mentionnons aussi le support accordé au Conseil de la nation Mi’gmaq visant l’industrie de la pêche ainsi que pour le Secrétariat Mi’gmawei Mawiomi, représentant les trois collectivités autochtones de la Gaspésie, pour consolider leurs mandats de développement de leur communauté. Enfin, la filière éolienne est sur une véritable lancée. Sylvain Roy a su convaincre le gouvernement de poursuivre dans cette voie, et offre tout son appui aux entreprises impliquées en termes de développement des compétences et de fabrication locale des produits et équipements nécessaires.

En douze mois, l’importante place que la région a acquise auprès du gouvernement est également non-négligeable. Monsieur Roy affirme qu’il s’agit du résultat d’un travail engagé et constant, qu’il a effectué en collaboration avec les députés de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, soit Pascal Bérubé, Gaétan Lelièvre et Jeanine Richard. Cet intérêt d’envergure se manifeste ultimement par le Plan de développement stratégique de la Gaspésie présidé par Mme Marois elle-même. Celle-ci a fait l’honneur à la région de présenter ce plan à Bonaventure, et a visité la circonscription deux fois depuis son élection, une belle marque d’appréciation.

Le dénouement de cette année fructueuse n’est pas moins brillant que les mois précédents. Les 28 et 29 août derniers, le PQ a tenu son caucus pré-sessionnel à Carleton-sur-Mer, une grande démonstration de reconnaissance selon le député. S’ajoute à cela la nomination de monsieur Roy en tant qu’adjoint parlementaire au ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (volet faune et parcs). Tout cela représente non seulement l’aboutissement d’une année de travail acharné, mais également un tremplin pour les années qui viennent.

«Dans les mois à venir, pas moins d’une vingtaine d’annonces sont à faire, des dossiers dont ils ne manquent que quelques détails à peaufiner. À la suite de mon élection, j’ai dit vouloir apprendre à marcher avant de courir; comptez sur moi pour poursuivre sur cette route. Comme le dit l’adage «le passé est garant de l’avenir», et mon vécu avec les citoyens de Bonaventure me laisse entrevoir un futur empreint de collaboration, de projets et de succès», a déclaré Sylvain Roy.