Communiqué 
-  6 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec, le Saguenay--Lac-Saint-Jean et Chicoutimi plus forts

Chicoutimi - Monsieur Stéphane Bédard, président du Conseil du trésor, ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et député de Chicoutimi, est fier du travail qui a été fait en matière de transparence depuis son arrivée au pouvoir et présente le bilan des interventions qui lui ont permis de faire avancer de nombreux dossiers locaux, régionaux et nationaux.

Soulignons le fait que Pauline Marois soit devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a de nouveau le moyen d’agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et la fierté de vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort.

Québec : éthique, intégrité, transparence

Tel un changement de mœurs, le président du Conseil du trésor a provoqué l’administration publique québécoise en fin d’année 2012, avec l’adoption à l’unanimité de la Loi 1 sur l’intégrité en matière de contrats publics. « Avec cette loi, notre gouvernement a pris les moyens pour s’attaquer à la collusion et à la corruption. Désormais, l’intégrité, la transparence et la protection de l’intérêt public seront les assises de l’action gouvernementale en matière de gestion contractuelle », a déclaré le ministre Bédard. De plus, le gouvernement du Québec a choisit la transparence, en rendant plus facilement accessibles, sur le portail www.donnees.gouv.qc.ca, les renseignements concernant l’octroi des contrats publics.

Le ministre s’est distingué par son ouverture vers l’économie numérique, avec les mesures adoptées pour favoriser l’utilisation des logiciels libres, par sa transparence avec l’accès public au tableau de bord des projets informatiques sur le site www.tableaudebordprojetsri.gouv.qc.ca et par son intérêt aux résultats de l’Enquête sur l’intégration d’Internet aux processus d’affaires.

Chicoutimi : 19 M$ investis dans la circonscription et des engagements tenus

Récemment, le Grand Séminaire de Chicoutimi a été acquis par l’UQAC à l’aide d’un financement du gouvernement du Parti Québécois de 6,5 M$ afin d’offrir une formation en physiothérapie en partenariat avec l’Université McGill à Chicoutimi.

En juillet dernier, le député et le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto annonçaient l’attribution d’une subvention de 3 378 500 $ pour le projet de réaménagement, dans l’église Saint-Luc, de l’école de danse Florence-Fourcaudot.

En juin, les ministres Réjean Hébert et Stéphane Bédard ont annoncé la mise à l’étude du projet de construction d’une unité de stérilisation des dispositifs au centre hospitalier de Chicoutimi. Les deux ministres ont aussi annoncé la prolongation jusqu’au 31 mars 2014 des services de tests génétiques pour quatre maladies héréditaires présentes dans la région, grâce à une enveloppe supplémentaire de 120 000 $.

Une aide financière de 45 000 $ a été accordée afin de valoriser le patrimoine culturel de Chicoutimi à la Corporation du Musée du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du site de la Pulperie pour l’exploration archéologique de l’ancien poste de traite de Chicoutimi.

Au mois de mai, une annonce concernant le maintien des bâtiments avec six projets d’infrastructure à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay totalisant plus de 3 M$ pour des écoles de Chicoutimi. Pour ce qui est du gymnase St-Isidore/St-Denis, le dossier est suivi de près par le député et veille à ce que la demande de la Commission scolaire soit bien traitée et éventuellement acceptée.

En janvier, plusieurs organismes de Chicoutimi on bénéficié d’une aide financière ponctuelle, le député de Chicoutimi a accordée du financement à quatre organismes soit : le Club de curling de Chicoutimi, Regard sur le court métrage, le Festival Jazz & Blues et la Fondation communautaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, pour un total de 100 990 $.

Également en janvier, le député de Chicoutimi a procédé à une annonce d’une aide financière de 312 500 $ à Diffusion Saguenay pour l’achat d’équipements spécialisés pour la nouvelle salle de spectacles à Chicoutimi.

De plus, il a tenu ses engagements concernant la prison de Chicoutimi en annonçant une solution en août en assurant le maintien des services correctionnels dans la métropole saguenéenne avec un projet de centre de détention au palais de justice de Chicoutimi pour les besoins carcéraux identifiés par les acteurs du milieu. Avec le ministre de la Sécurité publique, ils ont indiqué qu’une somme variant entre 10 et 20 M$ a été réservée.

Un comité de consultation a été mis sur pied en collaboration avec la Ville de Saguenay pour le développement du Parc de la Colline, cet engagement pour les familles de Chicoutimi nord est d’une importance particulière pour le député de Chicoutimi. Des professionnels sont à l’œuvre actuellement afin de réaliser un plan qui répondra aux besoins des citoyens.

Saguenay--Lac-Saint-Jean : des dossiers qui progessent et plus de 56 M$ en retombées

En juin, M. Stéphane Bédard accompagné du ministre Réjean Hébert annonçaient de nouveaux budgets annuels de 3 879 800 $ pour améliorer les soins et services à domicile pour la région. Rappelons que l’amélioration des soins à domicile était une priorité à la dernière élection pour le Parti Québécois.

Donnant suite à un engagement, le gouvernement du Parti Québécois s’est occupé de l’industrie touristique dans la région. Le ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean salut la décision d’octroyer 6 M$ pour la réalisation des sentiers durables de motoneige.

En mai 2013, les trois ministres de la région ont offert un appui financier de 22 000 $ pour la mise en chantier de l’Institut pour l’histoire de l’aluminium – Amérique du Nord (IHA-ADN).

Le projet de la Charte du bois, initié par l’UQAC, proposé par nos candidats régionaux du Parti Québécois a été finalement présenté en fin avril par le gouvernement du Parti Québécois pour favoriser l’utilisation du bois dans la construction au Québec. Un geste concret pour l’industrie forestière valorisant une ressource naturelle renouvelable.

Collaborant à la mise en place d’un fonds de recherche agroalimentaire consacré à l’agriculture nordique dédié au Saguenay–Lac-Saint-Jean, une aide financière de 300 000 dollars a été versée à cette fin.

Aussi, près de 39 M $ a été annoncé en avril en prolongation de l’autoroute 70, un dossier prioritaire pour les députés et ministres du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En avril également, le ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean était fier d’annoncer une subvention du gouvernement du Québec de 400 000 $ à la Chaire de recherche et d’intervention éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi. Octroyé par son collègue Yves-François Blanchet, ministre du Développement durable, de l’environnement de la faune et des parcs, l’aide permet d’étudier la valorisation des boues de papetières dans un contexte de lutte aux changements climatiques.

En fin janvier 2013, M. Stéphane Bédard, annonçait, au nom de la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, l’attribution d’une aide financière de 450 000 $ au Consortium de recherche en exploration minérale (CONSOREM).

Dans le même mois, il a octroyé un montant de 10 000 $ pour le 100e de la municipalité de Saint-Honoré afin de supporter le comité organisateur dans ses activités.

Aussi en janvier, le député de Chicoutimi, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, M. Stéphane Bédard, au nom de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, accompagné de ses quatre collègues députés et ministres a annoncé que jusqu’en 2015, la région dispose d’un montant de 4 115 787 M$ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Enfin, concernant le pont Dubuc, le député de Chicoutimi s’était engagé et a demandé au Ministère des Transports de rendre publique l’étude de fluidité et sécurité sur le pont, ce qui a été fait à la fin août. Un plan de match sera élaboré afin de répondre aux besoins des citoyens avant 2014 par le ministère.

« Il y aura toujours du travail à faire, mais je suis fier du bilan de l’an un du Parti Québécois au gouvernement. En investissant sainement dans la santé, la recherche et dans des projets porteurs d’avenir socialement, ainsi qu’en adoptant des lois qui répondent aux besoins d’intégrité et de transparence, nous finirons par vaincre le cynisme et l’ironie d’une mauvaise gestion de l’administration gouvernementale. Nous ferons en sorte que l’argent associé aux investissements annoncés soit disponibles dans les coffres contrairement au gouvernement libéral précédent. Ce n’est qu’un début.» a conclu le ministre Stéphane Bédard.