Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et Iberville plus forts

Iberville Un an après sa réélection en septembre 2012, la députée d’Iberville, Marie Bouillé, dresse un bilan fort positif de la première année de ce deuxième mandat. «Ce fût une année de travail acharné et, même avec un gouvernement minoritaire, nous avons réussi à faire adopter des mesures progressistes pour nos concitoyens. Par conviction et solidarité, j’ai encore plusieurs projets en tête et je suis confiante de pouvoir les réaliser avec et pour les gens que je représente», soutient la députée d’Iberville.

Des projets emballants

Pour les familles de la circonscription d’Iberville, il y a eu notamment la création de près de 400 nouvelles places en service de garde à 7$, la construction d’une nouvelle école primaire à Marieville ainsi que l’ouverture d’une classe de maternelle quatre ans à Saint-Georges-de-Clarenceville. « La population augmente sur le territoire et les services doivent suivre également. Ce sont de bonnes nouvelles pour les familles d’ici! », souligne la députée. Sans oublier que Marie Bouillé a amassé plus de 17 000$ pour Leucan Montérégie en participant au Défi têtes rasées.

De plus, misant sur les transports collectifs, la députée d’Iberville en collaboration avec son collègue de Saint-Jean, a annoncé un investissement de 125 000$ pour une étude de faisabilité visant l’implantation d’un train de banlieue reliant Iberville, Saint-Jean-sur-Richelieu et Montréal. Il faut aussi noter que certaines routes du territoire avaient un sérieux besoin de réfection, comme la route 227 dont les travaux s’effectuent cet été à Saint-Sébastien et à Marieville. Une nouvelle couche d’asphalte a également été ajoutée sur la route 112 à Saint-Césaire en attendant les travaux majeurs.

Un gouvernement audacieux et courageux

Le gouvernement du Parti Québécois a proposé cette année de nombreuses mesures visant à améliorer la qualité de vie des Québécoises et des Québécois. Que l’on pense notamment à l’investissement de 110M$ pour le soutien à domicile, au moratoire sur les gaz de schiste ou au dépôt d’une politique de souveraineté alimentaire. La députée d’Iberville est également fière que son gouvernement ait pris le taureau par les cornes pour régler les problèmes d’éthique, de corruption et de collusion avec l’adoption de lois visant l’intégrité dans l’octroi des contrats publics et le resserrement des règles de financement des partis politiques.

Un avenir prometteur

Marie Bouillé est convaincue que l’avenir est prometteur pour les gens de sa circonscription. Par exemple, dans le but d’attirer de nouveaux médecins, Marie Bouillé travaille activement à l’établissement d’une Unité de Médecine familiale à Iberville. Cette nouvelle clinique permettrait à des finissants en médecine de terminer leur formation tout en offrant leurs services à la population locale. « Il n’y a aucun doute qu’il manque cruellement de médecins de famille dans la région. L’implantation d’une unité de médecine familiale c’est plus qu’un besoin, c’est une nécessité. Vous pouvez compter sur moi : je ne lâcherai pas! », affirme la députée. « Dans un autre ordre d’idées, je constate que partout dans la circonscription, il y a des exemples concrets d’essor économique et j’en suis fière», assure Marie Bouillé.

Des travaux en commission parlementaire

À titre de présidente de la Commission de l’agriculture, alimentation, pêcheries, énergie et ressources naturelles, Marie Bouillé a dirigé les travaux de nombreux dossiers concernant l’énergie. Elle a aussi participé à la commission traitant de la banque de lait maternel pour les grands prématurés. La députée a aussi présidé le groupe de travail sur le bien-être des animaux de compagnie et a réussi à établir un climat de saine collaboration entre la multitude d’intervenants siégeant sur ce comité. « La surpopulation des chats et des chiens abandonnés, ainsi que l’existence d’usines à chiots et la maltraitance des animaux domestiques se doivent d’être réglés », conclut la députée d’Iberville.