Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et Repentigny plus forts

Repentigny - Bien que située dans la circonscription voisine, l’annonce de la fermeture graduelle de l’usine Électrolux en décembre 2010 a créé une onde de choc dans la population du sud de Lanaudière. La fermeture de l’usine, prévue pour 2014, se soldera par la perte de 1300 emplois, sans compter son effet sur les sous-traitants et les commerçants.

Conscient des impacts de cette catastrophe annoncée, le député Scott McKay s’est joint dès le départ à la grande mobilisation des acteurs politiques et socio-économiques de la MRC de L’Assomption pour former un comité chargé de trouver des pistes de solutions créatrices de nouveaux emplois. Dans un premier temps, un guide de l’aidant a été conçu afin de pallier à la détresse psychologique vécue chez les employés d’Électrolux. Par la suite, un programme de formation technique et académique a été mis sur pied afin que les employés intéressés améliorent leurs perspectives d’emploi. Plus de 400 employés ont bénéficié de cette formation donnée sur les lieux de travail.

Finalement, le comité a élaboré une stratégie de relance économique favorisant la création d’emploi dans la région. Parallèlement au démarchage entrepris pour attirer des joueurs majeurs sur le site même de l’usine Électrolux, quatre projets structurants ont été mis de l’avant pour insuffler un vent de dynamisme sur le territoire de la MRC. Il s’agit de l’implantation d’un Centre collégial de transfert technologique en design durable (CCTT), d’un Centre d’interprétation des biotechnologies végétales, la mise en place d’une Cité technologique regroupant des entreprises en lien avec le réseau de l’éducation, et la création d’un incubateur agricole voué à la formation des personnes en démarrage d’une entreprise dans le secteur de l’agriculture.

Selon Scott McKay, «les démarches entreprises depuis l’annonce de la fermeture de l’usine Électrolux sont le fruit d’une collaboration et démontre l’entraide qui existe au sein de la communauté dans ces moments difficiles. Notre gouvernement aide ceux qui en ont besoin et ceux qui les soutiennent. La solidarité est à la base de notre action politique. De plus, nous sommes habités par une obsession de l’emploi, c’est pourquoi nous sommes fiers de placer la création d’emploi au cœur des priorités».