Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et l'Outaouais plus forts

GATINEAU, le 4 septembre 2013 – Le ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de l'Outaouais, monsieur Stéphane Bergeron, dresse un bilan très positif du travail effectué, tant sur la scène nationale que dans la région, au terme de la première année du gouvernement du Parti Québécois. «S'appuyant sur les quatre piliers énoncés par la Première ministre Pauline Marois à l'ouverture des travaux de la 40e législature de l'Assemblée nationale, soit l'intégrité, la prospérité, la solidarité et l'identité, nous nous sommes employés à réaliser nos engagements, relancer l'économie, mettre de l'ordre dans les finances publiques et éradiquer la corruption», a déclaré Stéphane Bergeron.

Le gouvernement a fait du développement social et économique une priorité. C’est le cas, par exemple, des soins à domicile, pour lesquels 100 millions de dollars de plus par année ont été injectés. Une politique ambitieuse et responsable d'assurance autonomie a été proposée pour faire face aux défis découlant du vieillissement de la population et pour offrir à nos aînés davantage d'options quant au lieu où ils voudront résider. Qui plus est, le gouvernement s'est préoccupé de nos enfants et des jeunes familles en allant de l’avant avec la maternelle à 4 ans dans les milieux défavorisés et en créant 28 000 nouvelles places en garderie.

L'Outaouais n'est pas en reste, comme en témoignent la trentaine de visites effectuées jusqu'ici par Stéphane Bergeron et ses collègues ministériels dans la région. Celles-ci ont souvent donné lieu à d'importantes annonces d'investissements, qui sont autant de bonnes nouvelles pour le développement économique et social de l'Outaouais.

Dans le domaine de la Santé et des Services sociaux, le gouvernement a rapidement démontré sa volonté de faire face aux défis qui découlent de la situation frontalière de l'Outaouais. Il a d'abord annoncé le maintien de ce qu'on a appelé le «statut particulier» et la tenue prochaine d’une consultation publique régionale chargée de dresser un état de situation. On a par la suite annoncé des mesures visant à solutionner le problème des ambulances, octroyé des crédits supplémentaires pour amorcer le rattrapage de l'iniquité inter-régionale, de même que pour mettre en oeuvre un Plan de rapatriement des clientèles, sans compter la mise en place d'une unité de dialyse à l'hôpital de Papineau et des budgets additionnels pour l'amélioration des services aux jeunes adultes souffrant de troubles envahissants du développement ainsi qu'aux aînés. On parle de nouvelles sommes investies de l'ordre de 36 millions de dollars depuis un an, et ce, dans un contexte de rationalisation des dépenses.

De très nombreux organismes et événements de la région ont bénéficié de subsides ministériels pour la poursuite de leurs opérations. Plusieurs projets ont été annoncés dans des municipalités de la région, notamment un investissement de 342 000 $ devant permettre la construction d'un garage municipal à Duhamel. Dans le cadre du programme Accès-Logis, des investissements de l'ordre de 12,3 millions de dollars donneront lieu à la construction de 160 nouveaux logements dans la région. Finalement, des sinistrés et les autorités des municipalités touchées, qui étaient au nombre d'une quarantaine, ont reçu un soutien financier de la sécurité civile à la suite de la tempête du 21 décembre et les inondations survenues du 19 avril au 30 mai derniers.

Des investissements très attendus ont par ailleurs été annoncés dans le secteur de l'éducation. C'est ainsi que deux écoles seront construites et qu'une autre sera agrandie sur le territoire de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, tandis que la Commission scolaire des Draveurs pourra, quant à elle, compter sur une nouvelle école. Une autre des grandes réalisations de cette première année est l’inauguration du dernier tronçon de l’autoroute 50, reliant Gatineau à Lachute. Attendu depuis plus de 40 ans, il s’agit de l’aboutissement d’un projet de longue haleine entrepris en 2000 sous un gouvernement du Parti Québécois. Plus de 195 millions de dollars seront investis, au cours des deux prochaines années, pour la réalisation de travaux routiers, portant à 91 le nombre de chantiers routiers dans la région, notamment celui du prolongement de l’autoroute 5 sur 6,5 kilomètres entre Chelsea et La Pêche.

«Je suis très fier du bilan que nous présentons, un an seulement après notre élection. Les actions de notre gouvernement se sont aussi traduites par des réalisations concrètes dans l'Outaouais. Nous avons ainsi démontré l'importance que nous accordons à la région; nos concitoyennes et concitoyens peuvent avoir l'assurance que nous déploierons la même énergie et la même détermination pour mener à bien nombre de projets qui sont déjà en voie de réalisation ou en cours d'élaboration», de conclure Stéphane Bergeron.