Communiqué 
-  3 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement du Parti Québécois: Denis Trottier au service de l’économie et des gens

Dolbeau-Mistassini – Le député de la circonscription de Roberval et adjoint parlementaire à la ministre des Ressources naturelles (volet forêts), Denis Trottier, se dit très satisfait du travail accompli au terme de sa première année de ce nouveau mandat. D’abord, parce qu’il a réussi à débloquer plusieurs dossiers qui n’avaient pas eu l’appui du gouvernement libéral précédent, comme la téléphonie cellulaire à Girardville (Subvention de 700 000 $). D’autre part, pour avoir maintenu la poursuite du dossier de la prison de Roberval, le plus important projet d’immobilisation de la région, alors que les libéraux laissaient planer la volonté d’annuler ce projet par le gouvernement du Parti Québécois une fois porté au pouvoir. Ce projet nécessite un investissement de 115 millions $ qui a et qui aura des retombées importantes tant localement que régionalement et ce, autant pendant sa construction que tout au long de ses opérations futures. Puis enfin, pour avoir effectué les représentations nécessaires afin de permettre la réalisation du projet de mini centrale à Val-Jalbert. Ce projet évalué à 50 millions $ est porteur d’avenir pour la MRC Domaine-Du-Roy, pour la MRC Maria-Chapdelaine et pour la communauté de Mashteuiatsh, dont l’objectif est de créer un levier financier communautaire rapportant des millions de dollars pour des dizaines d’années à venir.

Le député fait un bilan très positif de ses réalisations. Parmi celles-ci, soulignons l’arrivée du gaz naturel à l’usine de pâte Kraft de Résolu à Saint-Félicien (contribution gouvernementale de 3 millions $), l’annonce des investissements pour la réfection de la marina de Saint-Félicien (contribution de 1,7 million $), le projet de développement du Musée du fromage cheddar à Saint-Prime (aide de 336 500 $), de même que plusieurs travaux d’infrastructure dans les différentes villes et municipalités (plusieurs millions $) et la réalisation de dizaines de petits projets importants pour les municipalités, comme par exemple; le développement de l’auberge à Saint-Edmond-les-Plaines, le soutien au dépanneur à Saint-André-du-Lac-St-Jean, le soutien financier pour une étude de faisabilité pour la relance des Jardins de Normandin et plusieurs autres requérant des aides financières pour plus de 400 000 $. « Et ce n’est pas fini », promet le député.

De plus, Denis Trottier a multiplié les rencontres avec les différents intervenants du développement et des organismes du milieu. « Pour moi, c’est important de rester en contact avec le milieu. Les gens sur le terrain sont les mieux placés pour évaluer les besoins qui me permettront de faire avancer les dossiers soumis à notre gouvernement » a déclaré Denis Trottier.

L’adjoint parlementaire à la ministre des Ressources naturelles (volet forêts) demeure optimiste quant à l’avenir de l’industrie forestière. Le gouvernement du Parti Québécois a la volonté de soutenir et de bâtir l’industrie forestière du 21e siècle. « L’adoption de la Charte du bois et la loi de l’utilisation du bois dans la construction non résidentielle démontrent l’intérêt du gouvernement pour le monde forestier. Cependant, nous avons encore des gestes importants à poser et j’y travaille. Il faut être conscient que nous ne pouvons pas corriger en quelques mois une situation qui perdure depuis des années » a soutenu l’adjoint parlementaire.

Sur une note personnelle, l’accident dont Denis Trottier a été victime au printemps ne ralentit pas sa détermination à travailler pour le mieux-vivre des gens de notre circonscription ainsi que pour ceux de l’ensemble du Québec. « La population sait qu’elle peut compter sur un député persévérant, tenace et travaillant. Ce sont des valeurs que mon père m’a transmises. Je mets donc celles-ci au service des citoyens et ça réussit » a rappelé Denis Trottier.

En terminant, le député de la circonscription réitère l’engagement de son gouvernement à s’occuper des gens dans leur mieux être et dans leur mieux vivre où qu’ils soient sur le territoire québécois. « Le gouvernement du Parti Québécois travaille au développement économique et à la création d’emploi dans toutes les régions du Québec. Il travaille également pour faciliter le « mieux vivre ensemble » Nous sommes un gouvernement qui aide ceux qui en ont besoin et tous ceux qui les soutiennent. Nous croyons toujours à la nécessité de la Souveraineté qui nous permettra de prendre 100% de nos décisions pour nous-mêmes et nous comptons sur la solidarité pour y arriver »a conclu le député de Roberval.