Publié le 7 octobre 2013 par Pauline Marois

Priorité emploi!

Depuis que mon gouvernement est au pouvoir, nous avons travaillé très fort pour relancer le Québec. Nous avons eu à prendre des décisions difficiles et à poser des gestes courageux, mais nous pouvons maintenant travailler sur des bases solides pour renforcer le Québec et bâtir une nation plus riche, plus solidaire et plus fière. C'est dans ce contexte que j'ai présenté aujourd'hui la nouvelle Politique économique Priorité emploi, qui vise à créer rapidement des emplois de qualité partout au Québec.

Toutes les économies en font l'expérience actuellement : la reprise tarde à faire sentir sa vigueur. Il importe donc d’agir avec tous les moyens qui sont à notre disposition.

Ces moyens, nous les avons parce que notre gouvernement a bien géré les finances publiques depuis le dépôt du dernier budget. J'en suis très fière; c'est la première fois depuis dix ans que le gouvernement du Québec respecte les cibles budgétaires qu’il s’était fixées.

Nous mettons donc sur pied quatre grandes initiatives stratégiques : une politique de la recherche et de l’innovation; une politique industrielle pour appuyer le secteur manufacturier, aider nos entreprises à se moderniser et à améliorer leur productivité, et créer des emplois payants partout au Québec; un plan de développement du commerce extérieur, pour relancer nos exportations; et une dernière initiative, qui m’est personnellement très chère : l’électrification des transports.

Notre objectif est ambitieux. Nous voulons que le Québec devienne un leader mondial des transports électriques. En soutenant le développement de cette filière industrielle, non seulement allons-nous nous libérer de notre dépendance au pétrole étranger et contribuer à l'atteinte de nos cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais nous allons en plus créer des emplois de qualité chez nous.

Nous allons également mettre en œuvre deux actions sectorielles ciblées : l'une pour favoriser l’essor du tourisme au Québec, l'autre pour appuyer le maintien et le développement d’emplois dans le secteur de la forêt.

Mais il nous faut aussi agir à très court terme pour stimuler une reprise trop timide de notre économie. Nous mettrons donc en œuvre dès maintenant quatre mesures phares : offrir l'électricité, que nous avons en grande quantité, à tarif réduit pour attirer des investissements, donc pour créer des emplois; accélérer l’autorisation des projets d’investissements publics qui sont prêts à démarrer, notamment pour régler les problèmes de moisissures dans nos écoles, les rénover et les moderniser; encourager les investissements des PME et des particuliers, entre autres grâce à des crédits d'impôt pour la rénovation verte; et développer le Nord de façon responsable, au bénéfice des communautés locales et de tous les Québécois.

Je suis très fière de l'approche intégrée et audacieuse que nous avons présentée aujourd'hui pour créer des emplois. J’ai la profonde conviction qu’il s'agit d'une étape marquante pour le développement économique du Québec. C'est une politique dotée de moyens ambitieux, qui repose sur une vision d'avenir et dont les impacts bénéficieront, pour très longtemps, à l’ensemble des régions du Québec.

Voilà ce que je veux offrir à tous les Québécois : un Québec prospère, créateur d’emplois et de richesse durables.


  • gaz à effet de serre (GES)
  • Agir pour les régions
  • commerce international
  • crédit d'impôt
  • Développement durable
  • Développement nordique
  • Développement régional
  • Économie
  • électrification
  • Énergie
  • entrepreunariat
  • Environnement
  • Finances publiques
  • Hydro-Québec
  • industrie forestière
  • innovation
  • prospérité
  • recherche et développement
  • secteur manufacturier
  • Tourisme
  • Transport
  • Pauline Marois