Publié le 13 février 2017 par Jean-François Lisée

Partielle dans Gouin – Un geste concret pour la convergence des forces indépendantistes et progressistes

L’objectif du Parti Québécois d’ici 2018 est de rassembler le plus largement possible, afin de remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement honnête, dynamique, vert et tourné vers le bien commun.

Nous aurions pu faire une belle bataille dans Gouin, qui a été longtemps représentée par le Parti québécois. Mais il faut voir plus loin qu’une simple partielle et prendre des décisions en fonction d’objectifs plus importants pour le Québec. Remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement servant le bien commun, préparer le Québec à un rendez-vous avec l’indépendance en 2022. Pour y arriver, il faut additionner nos forces, apprendre à travailler ensemble, dans le respect de nos différences. Présenter un candidat dans Gouin, ce serait mobiliser les militants péquistes et QS de l’île de Montréal les uns contre les autres au moment même où nous réfléchissons, chacun de notre côté, au principe de la convergence. Ce serait contreproductif.

Additionner, c’est le cœur de notre action.

Oui, nous avons nos divergences avec Québec Solidaire. Tout comme Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Mario Dumont avaient les leurs au moment de faire cause commune pour le Oui en 1995. Mais sur l’essentiel, lorsqu’il vient le temps de faire cause commune, il faut savoir mettre de côté ce qui nous divise et travailler ensemble.

C’est pourquoi il m’apparaît, tout comme à l’exécutif national, unanime sur la question et à l’exécutif du Parti Québécois de Gouin, qu’il serait inopportun de nous diviser lors d’une partielle qui se tiendra un an avant les prochaines élections générales.

Que Gouin soit le laboratoire de cette convergence souhaitée par une majorité de Québécoises et de Québécois.

Dans cette mesure, je vous annonce qu’il n’y aura pas de candidate ou de candidat du Parti Québécois lors de cette partielle.

Nous aurons un an pour tirer les enseignements de ce geste d’ouverture et pour envisager avec nos homologues solidaires les nouvelles possibilités qui s’offriront à nous lors de l’élection générale.

Un autre pas sur le chemin des victoires !

  • élections
  • Parti Québécois
  • Gouin