Publié le 14 mars 2014 par Permanence nationale

L’environnement : au cœur même de notre engagement

Nous avons l’environnement à cœur. Tout le temps. Nous avons le développement durable à cœur. Tout le temps. L’environnement et le développement durable sont au cœur même de notre engagement.

Le bilan du Parti Québécois en matière d'environnement et de lutte contre les changements climatiques témoigne du sérieux que nous accordons à ces enjeux.

En 2002, le gouvernement du Parti Québécois a été le premier à doter le Québec d’une politique nationale de l’eau.

Nous avons établi une cible ambitieuse de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 25 %, par rapport au niveau de 1990, d’ici 2020, et lancé une bourse du carbone par la signature d’une entente avec la Californie. C’est dans cette optique que nous avons annoncé la mise en place d’un comité consultatif sur les changements climatiques.

Nous avons aussi déposé une politique d’électrification des transports pour réduire la dépendance du Québec aux hydrocarbures et, en particulier, au pétrole. Cette politique, rappelons-le, a été largement appuyée par les groupes environnementaux et le milieu des affaires, comme la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

En plus, nous avons mis en avant une stratégie nationale sur la mobilité durable pour favoriser le transport en commun.

En 18 mois seulement, nous avons sorti le Québec du nucléaire et de l’amiante, tout en soutenant les régions dans leur transition vers une économie durable. Nous avons proposé un moratoire sur les gaz de schiste, malheureusement bloqué par les deux partis d’opposition reconnus, mais nous reviendrons à la charge. De plus, des mandats ont été confiés au BAPE concernant les gaz de schiste et l’uranium, afin de consulter la population sur ces enjeux d'importance. Enfin, nous avons mis un terme au programme des minicentrales hydroélectriques, afin d’éviter que des rivières soient harnachées.

Le Parti Québécois n’a pas lésiné sur les moyens financiers pour valoriser l’environnement et le développement durable :

  • électrification des transports : 516 millions de dollars;
  • efficacité énergétique : 665 millions de dollars;
  • transport durable : 1 milliard de dollars;
  • énergies vertes et renouvelables et autres mesures pour réduire la dépendance du Québec au pétrole : plus de 2 milliards de dollars.

Le Parti Québécois est ambitieux quand il est question d’environnement et de développement durable, parce que ces enjeux concernent aussi bien le présent que l'avenir du Québec.

C’est pourquoi nous nous sommes engagés à :

  • valoriser et protéger notre eau en mettant à jour la Politique nationale de l’eau et en adoptant un plan d’action qui réponde aux nouveaux enjeux liés à la gestion de l’eau;
  • adopter un règlement sur la protection de l'eau potable;
  • doter le Québec d'une loi sur la conservation des milieux humides et hydriques;
  • lancer une nouvelle stratégie québécoise pour la conservation de la diversité biologique s’inspirant des plus hauts standards;
  • adopter une stratégie de lutte contre les changements climatiques afin d’atteindre, d’ici 2020, une cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 25 % par rapport au niveau de 1990;
  • adopter la Loi interdisant certaines activités destinées à rechercher ou à exploiter du gaz naturel dans le schiste.

Le Parti Québécois adhère aux principes du Protocole de Kyoto et conjugue dans son action économie et écologie, développement économique et développement durable.

Parce que nous sommes déterminés à bâtir un Québec plus prospère, plus fort, plus indépendant et plus vert.

  • Développement durable
  • électrification
  • Énergie
  • Environnement
  • Gentilly 2