Publié le 10 mars 2014 par Permanence nationale

Équipe économique du Parti Québécois : déterminée pour la prospérité du Québec

L’équipe que Pauline Marois a rassemblée en vue des élections du 7 avril est l’une des plus imposantes, compétentes et convaincues que le Québec a eu l’occasion de voir. Une équipe étoile, rien de moins qu’épatante. Et ce, dans tous les champs d’activité de la société québécoise.

Pauline Marois a présenté aujourd’hui son équipe économique et, disons-le franchement, elle a réuni l’équipe économique la plus forte de l’histoire du Québec :

  • Nicolas Marceau, notre ministre des Finances et de l’Économie, docteur en économie, dont le budget a été encensé par le banquier de Philippe Couillard.
  • Pierre Karl Péladeau, homme d’affaires, ayant occupé les postes de président du conseil d'administration d'Hydro-Québec, et de président et chef de la direction de Québecor. Un des grands représentants du Québec inc.
  • Martine Ouellet, notre ministre des Ressources naturelles, ingénieure mécanique de formation et détentrice d’un MBA.
  • Pierre Paquette, professeur d’économie, ancien porte-parole en matière de finances pour le Bloc Québécois, et ex-secrétaire général de la CSN.
  • Élaine Zakaïb, ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, détentrice d’une maîtrise en droit commercial et d’un MBA, spécialiste du financement des PME, ancienne PDG des Fonds régionaux de la FTQ et responsable de notre très ambitieuse politique industrielle.
  • Alain Therrien, économiste, professeur, entrepreneur, enseignant et analyste économique.
  • Simon Prévost, président de Manufacturiers et Exportateurs du Québec, ancien vice-président pour le Québec de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, ex-économiste en chef au Canal Argent, ex-directeur, première vice-présidence marchés des capitaux, à la Caisse centrale Desjardins. Il a également été vice-président, recherche économique et financière, et économiste en chef pour le groupe financier Banque Laurentienne.
  • Pierre Langlois, économiste diplômé de la London School of Economics qui a œuvré dans les domaines du transport collectif et de l’immobilier, et ex-économiste associé au Conference Board.


Des candidatures de cette qualité, on peut comprendre que ça fait des envieux! Même l'ancien ministre libéral de la Justice, Marc Bellemare, compte voter pour le Parti Québécois.

Cette équipe d’une compétence sans précédent travaillera à un objectif simple et clair : un Québec plus fort et plus prospère.

En 18 mois au gouvernement, nous avons lutté contre la corruption et la collusion, fait le ménage dans nos finances publiques par un contrôle rigoureux des dépenses et développé une ambitieuse politique de création d’emplois : la Politique économique Priorité emploi, axée sur la croissance économique et la création d’emplois.

Stimuler l’économie québécoise et la création d’emplois, appuyer les entrepreneurs du Québec et leur relève, conserver nos sièges sociaux, encourager le développement d’expertises et la formation de notre main-d’œuvre. Notre objectif est simple : un Québec plus fort, plus prospère, plus indépendant.

Avec Pauline Marois et son équipe étoile, de beaux jours s’annoncent pour l’économie québécoise!

Entourée de son équipe économique, la première ministre du Québec et chef du Parti Québécois, Pauline Marois, annonce qu'un gouvernement du Parti Québécois adoptera des mesures pour favoriser la rétention des sièges sociaux au Québec.

Afin de proposer des mesures adaptées, le gouvernement a mis en place le Groupe de travail sur la protection des entreprises québécoises, mené par Claude Séguin, vice-président principal, Développement de l'entreprise et investissements stratégiques chez CGI.

Visionnez la conférence de presse

  • Économie
  • Élections 2014
  • Parti Québécois